23 septembre 2017

BAUDELAIRE - BRUXELLES

Une partie de la chronique est inspirée du fascicule que l’on reçoit à l’entrée – illustrations sont mes photos) Je suis en repos neuronal, mais pas en repos de balades et expositions – à l’occasion de l’anniversaire de son décès (le 31 août 1867 – il y a donc 150 ans) le Musée de la Ville de Bruxelles, aussi nommé Maison du Roi (et en néerlandais Broodhuis, c'est-à-dire Maison du Pain) lui consacre une exposition.Un peu d’histoire avant l’expo = si les dénominations du lieu vous surprennent, c’est pourtant d’une logique toute... [Lire la suite]

31 janvier 2016

ETRE & PARAITRE - LA MODE COMME MIROIR DE LA SOCIETE

 en complément à cette belle exposition dont j'ai déjà eu le plaisir de vous parler Suite à l’ exposition au musée du costume et de la dentelle à propos des crinolines, le musée des beaux-arts proposait deux journées sur la thématique de la mode, miroir de la société, dans la peinture du 19ème siècle.(ma chronique s’inspire librement des explications de la guide/historienne d’art Sarah Cordier – ayant oublié mon appareil photos les illustrations ont été trouvées sur la photothèque google – de toute façon, les explications de... [Lire la suite]
10 janvier 2016

LES FEMMES QUI LISENT d'ALFRED STEVENS

pour  une fois, l'adage "nul n'est prophète en son pays" ne s'applique pas au peintre belge  ALFRED STEVENS, qui connut la gloire tant en Belgique, qu'en France et dont j'ai déjà eu le plaisir de vous parler (ici). Né à Bruxelles en 1823, il fut élève d'Ingres à l'école supérieure des beaux-arts de Paris. Ses frères et fils vécurent également dans le monde artistique = l'un de ses frères, Joseph, était peintre et l'autre, Arthur, était marchand de tableaux, tandis que son fils Léopold suivit ses traces en tant que peintre.... [Lire la suite]
10 novembre 2014

RETROSPECTIVE CONSTANTIN MEUNIER

buste de constantin meunier, par victor rousseau Une exposition aux musées des beaux-arts de bruxelles (ma chronique est basée sur les explications de la guide/historienne d’art sarah cordier, grâce à qui j’avais déjà eu la possibilité de visiter la maison de Constantin Meunier à Ixelles – ladite maison, à cause des coupes sombres dans les budgets culturels, est désormais fermée au public  en semaine ; on n’y accède que sur rendez-vous, les week-ends, et à condition formelle d’être au moins 10 personnes – sans... [Lire la suite]
11 octobre 2014

SEPTEMBRE A MONTREAL - OCTOBRE, de James Tissot

 (source photothèque google) Comme son nom ne l’indique pas, James Tissot était français – breton même, né à Nantes en octobre 1836  - il est donc d’actualité ce mois-ci. Et je prends un immense plaisir à partager avec vous cet « Octobre » flamboyant, un automne de toute beauté.Que j’ai découvert au musée des beaux-arts de Montréal et dont je suis tombée irrémédiablement amoureuse. James Tissot était né Jacques-Joseph Tissot, il passa la majeure partie de sa vie en Angleterre, très apprécié de la société... [Lire la suite]
07 juillet 2013

S'EXPOSER EN ETE = GUSTAVE COURBET & LA BELGIQUE

AU MUSEE DES BEAUX-ARTS DE BRUXELLES (chronique inspirée par les explications du musée et mes livres d’art  - source des illustrations = site du musée et mes photos prises dans l’expo)  Une petite exposition sur un grand bonhomme. Pas très grande vu le peu de tableaux que possède le musée des beaux-arts de Bruxelles, grâce  à la fondation Bernheim.Elle est centrée autour des 6 tableaux que possède le musée – paysages et portraits sont proposés à côté d’œuvres de peintres belges, contemporains de Gustave... [Lire la suite]

27 mars 2013

GIOVANNI BOLDINI

La couverture du roman « Les Joyaux de la sorcière », de Juliette Benzoni, montre  un portrait peint d’une belle dame, par Giovanni Boldini.Le peintre apparaît d’ailleurs au début du roman, en compagnie du prince antiquaire Aldo Morosini.Je ne le connaissais nullement et pensais d’ailleurs qu’il s’agissait d’ un personnage fictif dans cette histoire;  néanmoins  la couverture me confirma que Giovanni Boldini a bel et bien peint cette dame.Et qu’il n’était donc nullement un produit de l’imagination de la... [Lire la suite]
13 novembre 2012

1. INGRES, d'Hector Obalk & 2. OLYMPIA AU CHAT NOIR, d'Edouard Manet

LES MARDIS DE L'ARTdans le cadre de la  thématique 2012-2013 = une petite histoire du corps dans l'art # 2 (deuxième partie)  2.   OLYMPIA AU CHAT NOIR, d’Edouard Manet Il semblerait que l’on ait demandé à plusieurs reprises à Edouard Manet de peindre des nus, ce qu’il n’aimait pas particulièrement. Il décida donc d’en peindre 2 = « La Baignade, rebaptisé plus tard « Le déjeuner sur l’herbe » et "OLympia au chat noir". Alain Jaubert, bien connu des adeptes de l’excellente émission... [Lire la suite]
26 juin 2012

ART & FINANCE EN EUROPE

Nouvel éclairage porté sur les chefs-d’œuvre du XIXème siècle(avec une faute d’orthographe en première page de la brochure) Au risque de produire un mauvais jeu de mots = je dirais aussi L’ART DE SE FAIRE AVOIR, comme une débutante, attirée par une affiche et un titre alléchants. Etant dans une lecture concernant Emile Zola pour l’instant, et ayant décidé de me remettre à lire les Rougon-Macquart, je trouvais que cette exposition tombait à point nommé.Quant au « nouvel éclairage », je ricane bêtement parce qu’il s’agit... [Lire la suite]
11 avril 2010

LE CARREFOUR DES ECRASES, de Claude Izner

3ème enquête de Victor Legris, libraire à Paris et détective-amateur Victor Legris, l’un des propriétaires de la librairie Elzévir, aimerait acquérir une garçonnière, qui lui permettrait non seulement de se libérer de la tutelle de son ami et associé Kenji Mori, mais aussi de pratiquer sa passion pour la photographie.  Mr Mori, de son côté, râle car il est en quarantaine pour cause de scarlatine. Joseph, leur commis, a des peines de cœur : la jeune fille dont il était secrètement amoureux se marie – un commis de... [Lire la suite]