Sans titre 1

Dans son film « the Man who killed Liberty Valance », le réalisateur John Ford et son scénariste font dire à l’un des principaux protagonistes interprété par John Wayne, s’adressant à son ami Ransom Stoddard (joué par James Stewart) = « on est dans l’ouest ici, quand la légende dépasse la réalité, alors on publie la légende ».

Cela m’a fait penser au livre de Georges Simenon « Les Mémoires de Maigret », et plus particulièrement à ce 2ème chapitre où Simenon et Maigret « discutent » de la vérité.

Maigret = je revois Simenon arrivant dans mon bureau le lendemain, content d’être lui, avec plus d’assurance encore, si possible, que précédemment, mais avec quand même une petite anxiété dans le regard.

Simenon = je sais ce que vous allez me dire – je n’ignore pas que mes livres sont bourrés d’inexactitudes techniques. Il est inutile d’en faire le compte, sachez qu’elles sont voulues, et je vais vous en donner la raison.

Maigret = je n’ai pas enregistré tout son discours, mais je me rappelle la phrase essentielle, qu’il m’a souvent répétée par la suite avec une satisfaction confinant au sadisme =>
« la vérité ne paraît jamais vraie. Je ne parle pas seulement en littérature ou en peinture. Je ne vous citerai pas non plus le cas des colonnes doriques dont les lignes nous semblent rigoureusement perpendiculaires et qui ne donnent cette impression que parce qu’elles sont légèrement courbes. C’est si elles étaient droites que notre œil les verrait renflées…. … Racontez n’importe quelle histoire à quelqu’un, si vous ne l’arrangez pas, on la trouvera incroyable, artificielle. Arrangez-là et elle fera plus vrai que nature. … Faire plus vrai que nature, tout est là, moi je vous ai fais plus vrai que nature ! …. »

Réflexion de Maigret = je demeurai sans voix, sur le moment le pauvre commissaire que j’étais, le commissaire « moins vrai que nature » n’a rien trouvé à répondre.

Ainsi ami.e.s lecteurs/lectrices, vous constaterez que ce que l’on qualifie actuellement de « fake news » sur les réseaux asociaux ne sont pas une invention de notre 21ème siècle.

En tout cas, tout le roman « Les Mémoires de Maigret » est écrit sur ce ton qui m’a  amusée.

125722563