06 janvier 2020

SAISON ONE 2.0, de Kumps & Cogniaux

Mise en scène = Marie-Paule Kumps & Bernard Cogniaux Costumes = Laurence Van H Scénographie et Décor sonore = Anne Goldschmidt et Laurent Beumier Création des lumières Gaëtan Vandenberg Avec les talents multiples de Martine Willequet, Catherine Decrolier, Emmanuelle Mathieu, Pierre Poucet (dans un double rôle), Frédéric Nyssen, François Heuse En 2009, le théâtre de la Toison d’or à Bruxelles nous régalait avec une série de pièces se suivant et se terminant en apothéose en une soirée totale de toutes les petites pièces... [Lire la suite]

09 décembre 2019

A LA VIE, A LA MORT, de Bernard Cogniaux & Pierre-André Itin

Mise en scène = Michel Kacenelenbogen, assisté de Lou Kacen Scénographie & Lumière = Noémie Vanheste & Alain Collet Costumes Chandra Vellut Dans un futur pas si lointain, deux amis de longue date (Michel et Charles qui n’aime pas trop le mot « vieux ») discutent de ce que l’avenir leur réserve encore. Ils se posent quelques questions existentielles – souvent après un lendemain de fête quand on a la tête au fond de son c…Michel songe à s’inscrire à ECOTHANASIA – on accepte l’euthanasie programmée,... [Lire la suite]
13 mai 2015

CONSTELLATIONS, de Nick Payne

Traduction de Séverine Mago Mise en scène de Pietro PizzutiLumières = Raynaldo Ramperssad Co-production Théâtre Le Public & le Théâtre de Namur Que du bonheur cette courte pièce (une heure quinze) dans laquelle tout se dit, tout est dit. Parce que nos voix véhiculent des intonations différentes, la personne en face de nous reçoit l’idée différemment, que ce soit dans une relation de couple, ou de copains – ou même professionnelle.La voix fait passer tous nos sentiments – qui mieux que des comédiens d’ailleurs connaissent... [Lire la suite]
Posté par sheherazade2000 à 10:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 janvier 2012

MISS MOUCHE, de Barnard Halut

Scénario de Halut-Ciné, Marie-Paule Kumps & Bernard Cogniaux Nina est une typique adolescente, pas toujours très polie, qui ne supporte pas une intrusion la plus petite soit-elle dans sa chambre mais n'hésite pas à fouiller les tiroirs de ses parents. Elle est beaucoup laissée à elle-même par des parents pris par leur affaire de gadgets.Elle a 2 passions, Nina, les mouches et son  téléphone portable, avec lequel elle observe et filme ce qui l’entoure. TOUT ce qui l’entoure. Ce qu’elle met ensuite sur son ordinateur,... [Lire la suite]
28 février 2010

LES BELLES-SOEURS, d'Eric Assous

Mise en scène de Martine Willequet, pour le théâtre des Galeries On pend la crémaillère chez Nicole et Francky ; belle maison avec grand jardin en dehors de Paris, 15 ans de  crédit à rembourser. Il ne manque qu’un enfant à leur bonheur. Dans le salon se trouvent déjà Mathilde et Yvan. Pour Mathilde, cette soirée est une réelle corvée ; Mathilde c’est l’intello qui porte un regard méprisant sur tout ce qui l’entoure à commencer par sa belle-sœur et son beau-frère, qu’elle considère comme des « non... [Lire la suite]
14 juillet 2009

SAISON ONE, de Kumps & Cogniaux

Par le Théâtre de la Toison d’Or, dans une mise en scène de Marie-Paule Kumps Les comédiens, metteurs en scène, gens de spectacle sont de ces petits animaux tendres et fragiles, angoissés ; certains ont un ego surdimensionné mais encore une fois c’est parce qu’ils ont un maladif besoin d’être aimés, etc etc. Bref on  les aime ou on les déteste, c’est selon, mais impossible de ne pas s’y attacher ou du moins s’y intéresser. D’ailleurs la presse « people » (ou « pipole ») et « radio-trottoir » sont là pour nous... [Lire la suite]
16 juin 2009

ART, de Yasmina Reza

Marc est l’aîné du groupe, celui que chacun regarde avec admiration, dont l’avis compte. Il est du genre psycho-rigide, il aimerait bien que tout le monde pense comme lui. Serge est celui qui a acheté le tableau, pensant épater Marc, mais aussi parce qu’il évolue vers autre chose, de peut-être plus à la mode. En tout cas Marc en grince des dents. Yvan est le « petit » du groupe, celui qui les aime bien tous les deux et qui s’affole de la tournure des événements jusqu’à y être plongé jusqu’au coup car rien n’est plus contagieux... [Lire la suite]