12 avril 2019

LES DIX TITRES PREFERES DE LA DUCHESSE DU CRIME

Document original ici En 1972, le traducteur japonais des livres d’Agatha Christie lui demanda quels étaient ses titres préférés. Réponse de Dame Agatha  = mes préférences changent de temps à autre, parce que je relis parfois un de mes premiers romans, si l’on m’a posé une question particulière à son sujet. Afin de pouvoir répondre à cette question et donner mon avis, il faut que je me replonge dans le roman.C’est ainsi qu’il arrive que mon avis se modifie.Mais pour l’instant (nous sommes donc en 1972), mes préférences vont à... [Lire la suite]

21 mars 2019

LE CONCEPT DE L'ILE, de Pierre Bayard

L’île et ses fantasmes Dans son livre « La Vérité sur les Dix Petits Nègres », l’auteur philosophe Pierre Bayard développe, via la lettre-confession du « vrai » (ou de « la vraie ») coupable  dans le chapitre « l’île et ses fantasmes »,  une intéressante théorie à savoir que l’histoire en question (écrite par Agatha Christie) n’aurait pas aussi bien pu fonctionner si cela ne s’était pas produit sur une île. J’ai eu envie de résumer – dans les grandes lignes – ce qu’en dit... [Lire la suite]
10 mars 2019

LA VERITE SUR "DIX PETITS NEGRES", de Pierre Bayard

Je suis la preuve vivante qu’il ne faut jamais dire jamais. Jusqu’à présent j’ai lu deux essais de Pierre Bayard, professeur de littérature française à l’université  de Paris VIII – l’Affaire du chien des Baskerville et Qui a tué Roger Ackroyd ? ; il est aussi psychanalyste et les deux essais que j’ai lus étaient à l’évidence orienté « psy » - j’ai trouvé ces deux livres fort bavards, pompeux même, utilisant un vocabulaire très pointu qui m’était un peu passé par-dessus la tête. Vu les théories que... [Lire la suite]
17 novembre 2014

L'AFFAIRE DU CHIEN DES BASKERVILLE, de Pierre Bayard

Ce livre est la preuve évidente qu’il ne faut jamais dire « jamais » à propos d’un écrivain. Rappelez-vous (ou pas) => en 2009 j’avais commenté l’essai de Pierre Bayard = « Qui a tué Roger Ackroyd » (ici).Ce qui m’avait réellement choquée dans cet essai était que TOUT le document littéraire de Pierre Bayard divulguait non seulement qui était l’assassin dans « Roger Ackroyd », mais y ajoutait sa théorie toute personnelle  sur le véritable assassin. A la fois professeur de littérature et... [Lire la suite]
18 mars 2012

THE LIFE AND CRIMES OF AGATHA CHRISTIE, de Charles Osborne

    A biographical companion to the works of Agatha Christie S’il y a bien une biographie de la « Duchesse du crime » (comme la nomme  François Rivière) à lire, c’est bien celle-ci.Même l’autobiographie de Dame Agatha (« An Autobiography »), qu’elle mit 20 années à rédiger- de ses 50 à 75 ans – n’est pas, selon Osborne, totalement complète.En effet, Agatha Christie était une personnalité secrète, une personne très réservée, qui n’appréciait pas tellement les journalistes, surtout après le... [Lire la suite]
07 mars 2012

THE LIFE AND TIMES OF HERCULE POIROT, de Anne Hart

« My name is Hercule Poirot and I am probably the greatest detective in the world » Ces paroles prononcées par mon détective chouchou, préféré entre tous, figure en page de couverture de cette « biographie » rédigée par la même romancière ayant déjà écrit une biographie de Miss Marple – Anne Hart est une grande admiratrice d’Agatha Christie (bienvenue au club) et a reçu l’accord inconditionnel de Rosalind Hicks, fille unique de Lady Agatha et qui veillait jalousement après le décès de sa mère à ce que soit... [Lire la suite]
31 juillet 2009

QUI A TUE ROGER ACKROYD, de Pierre Bayard

De toute façon, ce n’est pas moi, ça je peux le certifier. Je veux aussi insister sur ce qui m’a réellement exaspérée  à propos de ce livre, sur ce que je trouve finalement très grave = l’éditeur ne juge pas nécessaire de prévenir le lecteur que Pierre Bayard donne non seulement le nom du coupable dans « Le Meurtre de Roger Ackroyd »,  mais il donne le nom du coupable de pratiquement TOUTE l’œuvre d’Agatha Christie. Je trouve cela réellement honteux et à la limite de la malhonnêteté de la part de... [Lire la suite]
21 juillet 2009

THE MURDER OF ROGER ACKROYD, d'Agatha Christie

Le docteur Sheppard, typique médecin d’un typique petit village anglais vit avec sa soeur, typique vieille fille au courant de tout. Sheppard est systématiquement appelé sur les lieux d’une mort fut elle ou suspecte ou non. Suspecte, celle de Roger Ackroyd l’est forcément puisqu’on l’a retrouvé assassiné de plusieurs coups de couteau. Or Roger Ackroyd devait épouser Mrs. Ferrars, veuve d’un homme mort dans de mystérieuses circonstances un an auparavant. D’une gastrite aiguë, mais l’empoisonnement à l’arsenic offre les mêmes... [Lire la suite]