10 décembre 2011

THE ART OF DETECTION, de Laurie R. King

5ème enquête de Kate Martinelli et Al Hawkin – un mystère à la Sherlock Holmes, où nos flics croisent la route d’un document inédit.  Les personnes qui ont un passe-temps, tournant à la passion, comprendront certainement Philip Gilbert, un antiquaire passionné d’Arthur Conan Doyle et plus particulièrement de Sherlock Holmes, jusqu’à l’obsession.Il avait d’ailleurs fondé un petit groupe de « Sherlockians » (définition USA des passionnés de Sherlock Holmes – en Angleterre on les nomme les « Holmesians »). ... [Lire la suite]

17 juin 2011

THE CASE OF THE LEFT-HANDED LADY, de Nancy Springer

  Titre français = La Disparition de Lady Alistair   2ème enquête d’Enola Holmes   Pour éviter la pension où comptait l’enfermer Mycroft Holmes afin de la transformer en une vraie jeune fille de bonne famille, avec corset et tout à l’avenant, Enola Holmes a fui pour Londres où elle a résolu brillamment une affaire d’enlèvement. Désormais la voilà à la tête de l’agence « Scientific Perditorian », directeur « Dr. Ragostin » - directeur fantôme faut-il le spécifier, les enquêtes étant menées... [Lire la suite]
06 janvier 2011

HAPPY BIRTHDAY, Mr HOLMES

Le 6 janvier est un grand jour pour les admirateursde Sherlock Holmes c'est en effet le 6 janvier 1887qu'il apparut pour la première fois dans les pages duBeeton's Christmas Annual la nouvelle s'intitule "A Study in Scarlet"c'est un jeune homme de 27 ans,Arthur Conan Doyle,qui en est l'auteur son modèle pour le personnage futle professeur Joseph Bell de l'université d'Edimbourg,travaillant avec la police en qualité de chirurgien les enquêtes de Holmes sont relatées parle docteur... [Lire la suite]
19 décembre 2010

A GRAVE TALENT, de Laurie R. King

Titre français = Un Talent Mortel 1ème enquête d'Al Hawkin & Kate Martinelli Al Hawkin, de la police de San Francisco, n’est pas content qu’on lui adjoigne une jeune recrue, même si les nouvelles recrues ont aussi besoin de faire leurs expériences. Pourtant il va rapidement réaliser que Katarine Martinelli (Casey pour les collègues) est une jeune femme pleine de détermination, courageuse et volontaire. Ils ont néanmoins un différend = Hawkin n’est pas du genre à beaucoup dormir lorsqu’il est sur une enquête et... [Lire la suite]
19 novembre 2010

SABINE BARING-GOULD

Personnage important dans le roman de Laurie R. King « The Moor »,  et également l’objet de recherches et d’édition par Rebecca Tope (auteure de la série « Cotswold Mysteries », j’ai eu envie de savoir qui était ce monsieur. Comme son prénom ne le dit pas, Sabine Baring-Gould est un écrivain-poète-révérend et gentilhomme, né en janvier 1834 et qui mourut à 89 ans, en janvier 1924. Son prénom lui vient d’un oncle, explorateur de l’Arctique, Sir Edward Sabine. La famille de Baring-Gould ayant... [Lire la suite]
19 novembre 2010

THE MOOR, de Laurie R. King

4ème enquête de Mary Russell & Sherlock Holmes Mary Russell est dans son endroit de prédilection : à Oxford, où elle poursuit ses études du talmud et de théologie, lorsqu’elle reçoit un billet péremptoire de Sherlock Holmes, son collègue et compagnon d’enquêtes. Bien que contrariée par la manière dont Holmes la tire de ses chères études, elle se rend au lieu de rendez-vous. A Lew Trenchard, non loin de Dartmoor, à côté des marshes qui ne sont guère accueillantes, pluie et boue sont au rendez-vous. ... [Lire la suite]
26 juin 2010

THE BEEKEEPER'S APPRENTICE, de Laurie R. King

Titre français = Sacrifier une Reine En 1915, la jeune Mary Russell, adolescente de presque 16 ans, orpheline confiée à une tante avare, envieuse et aigrie,  a décidé de préparer et réussir son entrée à Oxford où elle a l’intention d’étudier la théologie. Plongée dans Virgile, elle trébuche sur un homme au début de la cinquantaine. L’homme observe les abeilles et la jeune fille engage la conversation ; conversation qui va  intéresser l’homme, plus qu’il ne le souhaiterait d’ailleurs, à cette gamine aux... [Lire la suite]
09 octobre 2009

LE CANON HOLMESIEN

J’ai été frappée,  lors du générique du sympathique film « Pyramid of Fear » - une aventure où Sherlock Holmes et John Watson, adolescents, se rencontrent au collège et résolvent leur première enquête ensemble – par la phrase spécifiant que les auteurs du film étaient conscients de ne pas s’être attachés au « canon holmésien » … Du coup, curiosité titillée comme toujours, j’ai commencé – en digne élève du Maître – à mener ma petite enquête personnelle afin de savoir à quoi pouvait bien correspondre ce canon. ... [Lire la suite]