20 juin 2016

JEAN RHYS

Etta Gwendolen Rees Williams – connue sous le pseudonyme de Jean Rhys – naquit à Dominique (Antilles) en 1890 et mourut à Exeter dans le Devon en 1979. Fille d’une créole blanche et d’un médecin gallois, elle connut les dernières années du colonialisme britannique ; toutefois tout au long de son enfance elle fut entourée et influencée par les coutumes de la communauté noire des Caraïbes. Elle fut envoyée en Europe, afin de poursuivre ses études à Cambridge où l’on se moqua à la fois de son allure et son accent – ses professeurs... [Lire la suite]

14 juin 2016

CRAIG RICE

Pseudonyme de Georgiana Ann Randolph Craig, Craig Rice ( 1908-1957 ) fit la "une" de Time Magazine en janvier 1946, pour un numéro spécial consacré au polar. C’est l’un des rares hommages que reçut cet excellent auteur féminin de romans policiers, actuellement tombée dans l’oubli dont je vous recommande cependant les romans avec enthousiasme.J’ai découvert Craig Rice dans les années 60, lorsque les éditions du Masque eurent la bonne idée de rééditer une partie de son oeuvre mettant en scène John J.... [Lire la suite]
19 décembre 2015

FENETRE SUR DOCS

en collaboration avec le centre du film sur l'art et cinergie la maison de la francité a décidé de partager désormais chaque mois, un documentaire sur l'art et l'écriture qui sont souvent étroitement liés - comme l'ont prouvé ces 3 courts métroges proposés au public aujourd'hui, dans le cadre de l'exposition "Les Mots devinés - Traces d'écriture" - dans laquelle on retrouve, entre autres,  des oeuvres de Pierre Alechinsky, Jules Lismonde, Christian Dotremont, qui furent  présents dans le mouvement "CoBrA", Alechinsky... [Lire la suite]
11 novembre 2015

ANONYMOUS, de Robert Emmerich

Titre français = identiqueTitre français au Québec = Anonyme Scénario original de John Orloff – librement inspiré par les vies  d’Edward de Vere, William Shakespeare, Ben Jonson & Kit Marlowe Partant du postulat que les œuvres de Shakespeare n’ont pas été écrites par lui, Robert Emmerich (plutôt connu pour ses films catastrophe) nous propose une intéressante théorie, avec un zeste d’uchronie.Ceci nous est présenté par un comédien face au public. Edward de Vere, comte d’Oxford, aime l’écriture, le théâtre, la poésie –... [Lire la suite]
07 novembre 2015

CE QUE DISENT LES CONTES, de Luda Schnitzer

(mon édition étant nettement plus ancienne,la couverture diffère fortement de celle-ci) Pour Marie-Louise von Franz (disciple de C.G.Jung), les contes de fées apportent la délivrance.Pour Jack Zipes, les contes sont l’art de la subversion.N’oublions pas Bruno Bettelheim qui nous a proposé son incontournable psychanalyse des contes de fées (livre qui me fit toujours dire que finalement il valait peut-être mieux que nos enfants lisent « Playboy » que les contes de fées =^-^=). Luda Schnitzer, que je ne connaissais pas... [Lire la suite]
07 novembre 2015

LES FANTOMES DES VICTORIENS

Avec une préface de José Corti Selon la préface  - qui présente pour moi le principal intérêt de ce recueil de nouvelles fantastiques pour sa manière de présenter le recueil et l’art d’écrire -  le fantôme est essentiellement victorien – il fut particulièrement à la mode au 19ème siècle, en Angleterre. Sous l’ère victorienne on croyait dur comme fer aux « revenants » et la littérature en est remplie. Pourquoi un tel engouement ?A cette question on pourrait répondre que pendant plus de 60 ans du règne de... [Lire la suite]

21 juin 2015

UN JOUR AVEC DURAS

  Le Centre du Film sur l'Art, dont j'ai déjà eu le plaisir à diverses reprises de suivre les conférences des mardis de l'art, a organisé en collaboration avec le réseau Kalame (ateliers d’écriture), un petit festival autour des femmes qui écrivent = Violette Leduc, Simone de Beauvoir, Grisélidis Real, Marguerite Duras.Des conférences, des ateliers d’écriture, des films, des documentaires, des lectures de textes par Marie-Andrée Delhamende (pour Duras). La journée consacrée à Marguerite Duras – figure emblématique de la... [Lire la suite]
15 juin 2015

LA DAME QUI FUIT SAINT-TROPEZ, de Martine Cadière

Delphine Naboulet, responsable des locations d’une agence immobilière, est un peu la bonne à tout faire de ladite agence. La principale responsable, en dehors du directeur, se prend drôlement  au sérieux et envoie Mme Naboulet faire tout ce qu’elle n’a pas envie. Il est vrai que lorsqu’on est responsable des ventes et donc souvent amenée à rencontrer des clients potentiels ou représenter l’agence dans des salons immobiliers parisiens, on se permet de le prendre de haut ! Delphine rechigne rarement à la tâche, d’abord parce... [Lire la suite]
11 avril 2015

LES POETES MORTS N'ECRIVENT PAS DE ROMANS POLICIERS, de Björn Larsson

Titre original suédois = Döda Poeter Skriver inte kriminalromaner L’éditeur Karl Petersén est aux anges = non seulement il a pu convaincre son poète préféré dont il fut le premier (et seul) éditeur, d’accepter d’écrire un roman policier – convaincu que le poète écrira quelque chose de transcendant dans ce domaine. Un polar politique, dans lequel Jan Y. Nilsson n’hésitera pas à mettre le système suédois en cause. Jan Y. Nilsson, de son côté, a quelque difficulté à faire taire ses scrupules – pour lui seule compte la poésie – sa... [Lire la suite]
02 avril 2015

UN ETE SANS LES HOMMES, de Siri Hustvedt

Titre original américain = The Summer  without Men  Mia, poétesse dans la cinquantaine, conférencière en philo et lettres dans une université, a complètement perdu les pédales lorsque son époux lui annonce qu’il a besoin d’une pause ! La Pause en question est une collègue scientifique du mari, française, et vingt années de moins que notre poétesse. Qui se retrouve temporairement en clinique psychiatrique pour démence temporaire, avec risque d’auto-mutilation. Sa  grande fille, comédienne débutante, la sœur de... [Lire la suite]