20 juin 2016

JEAN RHYS

Etta Gwendolen Rees Williams – connue sous le pseudonyme de Jean Rhys – naquit à Dominique (Antilles) en 1890 et mourut à Exeter dans le Devon en 1979. Fille d’une créole blanche et d’un médecin gallois, elle connut les dernières années du colonialisme britannique ; toutefois tout au long de son enfance elle fut entourée et influencée par les coutumes de la communauté noire des Caraïbes. Elle fut envoyée en Europe, afin de poursuivre ses études à Cambridge où l’on se moqua à la fois de son allure et son accent – ses professeurs... [Lire la suite]

20 juin 2016

WIDE SARGASSO SEA, de Jean Rhys

Titre français  = la Prisonnière des Sargasses Ce qui arriva avant « Jane Eyre » relecture   Antoinette Cosway, héritière créole blanche, n’a pas vraiment eu  une jeunesse heureuse en Jamaïque, mais son mariage, lui,  sera carrément désastreux. Sa mère, Annette, ne lui a jamais témoigné beaucoup d’affection, elle est veuve d’un propriétaire terrien peu après l’acte d’abolition de l’esclavage et l’hostilité des esclaves libérés est évidente. Annette se remarie avec Mister Mason qui redonne un... [Lire la suite]
04 janvier 2013

QUARTET, de James Ivory

  Titre français = identique Scénario de Ruth Prawer Jhabvala, adapté du roman semi-autobiographique de Jean Rhys Produit par Ismael Merchant  Stephan et Marya-Mado Zelli sont un jeune couple, vivant au jour le jour dans un hôtel – Pierre se dit intermédiaire en antiquités, il trouve des pièces de valeurs et les revend au plus offrant – mais pas de manière totalement légale.  Marya (parfois appelée Mado) a tenté vainement de se trouver un emploi, de chorus girls, mais sans beaucoup de succès. Parfois, dans un... [Lire la suite]
21 février 2012

JANE EYRE, de Charlotte Brontë

Titre français = identiquePublié tout d’abord sous le pseudonyme de CURRER BELL, sous le titre « Jane Eyre, an autobiography » RELECTURE Après avoir vu, coup sur coup, deux adaptations cinématographiques du roman – adaptations très valables, respectant l’esprit gothique, empreint de mystères du roman – j’ai eu envie de me replonger dans cette histoire qui me fit vibrer à 12 ans.Quelques x années plus tard, le charme a toujours opéré, et plus particulièrement le tout premier chapitre auquel, jeune, je m’identifiai déjà... [Lire la suite]