15 mars 2021

LE BONHEUR EST AU FOND DU COULOIR A GAUCHE, de J.M. Erre

Michel H., grand admirateur de Michel Houellebecq, son maître à penser (ou presque), vient d’être quitté par son grand amour, Bérénice. Une rupture brutale après six semaines d’un bonheur complet après s’être rencontrés dans un studio d’art-thérapie conseillé par leurs psys respectifs, et voilà qu’elle le quitte, en lui laissant tous ses livres, sauf le meilleur « l’Etranger » de Camus. C’est décidé, il va la reconquérir. Totalement dans le déni de cette rupture, Michel va puiser dans la littérature de bien-être et... [Lire la suite]

13 juillet 2016

LE GRAND N'IMPORTE QUOI, de J.M.Erre

20.42, un samedi en juin au 21ème siècle – Arthur, écrivain de science-fiction, sans succès,  part avec sa fiancée, disons plutôt qu’il la suit car il n’a pas envie d’aller à Gourdiflot-le-Bombé, un patelin en rase campagne, pour fêter l’anniversaire de Patrick, culturiste, qui selon Arthur sert Framboise d’un peu trop près.A la fête costumée, bourrée de culturistes,  ça ne se passe pas tellement bien, Arthur est aussi bourré que la fête,  du coup il remet son repas et se fait éjecter. Le voilà en costume de... [Lire la suite]
04 octobre 2015

LA FIN DU MONDE A DU RETARD, de J.M. Erre

Julius est amnésique, mais pas insensible. Alice (pas celle du pays des merveilles, même si elle semble aussi avoir traversé le miroir) est non seulement amnésique, mais totalement insensible. L'explosion dont elle fut victime a atteint un centre du cerveau où sont les sentiments.Lorsque Julius lui avoue son amour, elle ne se sent vraiment pas concernée, tout comme elle ne se sent pas totalement concernée par ses délires sur la fin du monde et ses théories du complot, mais bon puisqu’il le dit ….Julius parvient à convaincre Alice de... [Lire la suite]
09 février 2015

PRENEZ SOIN DU CHIEN, de J. M. Erre

Dans la rue de la Doulce-Belette il y a deux immeubles, le numéro 5 et le n°6 – totalement identiques en construction, qui appartiendraient au même propriétaire que l’on ne voit jamais, les immeubles sont gérés par la société Naudet.  Les immeubles se font rigoureusement face, ce qui veut dire que le locataire du 2ème étage, en l’occurrence Eugène Fluche, a une vue directe sur l’appartement que vient d’occuper Max Corneloup, auteur de feuilletons radiophoniques. Fluche de son côté est peintre sur œufs – du moins sur leur... [Lire la suite]
30 mars 2014

SERIE Z, de J. M. Erre

Extrait de l’introduction = A propos du titre =Au cinéma, on désigne sous le nom de « série Z », une catégorie de films moqués pour leur budget insignifiant, leur médiocrité technique, leur pauvreté artistique. Il n’en reste pas moins que bon nombre de séries Z ont atteint le statut de film culte dans des cercles de cinéphiles initiés et/ou alcoolisés.  Grande amatrice de cinéma, même si n’ose me qualifier de « cinéphile » car je n’ai tout de même pas les connaissances nécessaires, je n’oublie pas qu’Ed... [Lire la suite]
29 août 2013

L'ETE SE LIVRE - LE MYSTERE SHERLOCK, de J.M. ERRE

Lorsqu’arrivent les pompiers à l’hôtel Baker Street de Meiringen, en Suisse, ils doivent enfoncer la porte de l’hôtel  enseveli sous l’avalanche qui déboula 4 jours auparavant (tempête de neige en mai ? c'est logique ça ?) ! Pas de chance, en défonçant la porte pour entrer, ils écrasent sans le vouloir le dernier survivant des 11 participants au colloque holmésien, destiné à ce que le professeur Bobo, sur le point de prendre sa retraite, puisse choisir celui qui serait à même d’occuper la chaire Sherlock Holmes de la... [Lire la suite]