11 décembre 2017

LA NEIGE, d'Emile Verhaeren

  vous ne l'ignorez pas, Emile Verhaeren est mon poète préféré - il a parlé de tant de belles choses, même la neige vue par lui me donnerait presque envie d'apprécier de moments blancs d'une nature en deuil - le blanc étant la couleur du deuil en orient - je n'aime pas la neige, mais j'aime Verhaeren - et pour illustrer ce poème j'ai choisi des peintures, reprises d'un moment d'hiver, par Kawase Hasui La neige La neige tombe, indiscontinûment,Comme une lente et longue et pauvre laine,Parmi la morne et longue et pauvre... [Lire la suite]

29 mars 2017

RETROSPECTIVE RIK WOUTERS

Une magnifique exposition de l’œuvre d’un artiste belge qui passa à travers le ciel artistique comme une étoile  fulgurante, laissant un œuvre formidable avec pour modèle, muse, inspiratrice, Nel Wouters.  Quel dommage que les éditions muséales ou de livres d’art  n’aient pas décidé de réimprimer le beau  témoignage de Nel Wouters = La Vie de Rik Wouters à travers son œuvre.Livre sur lequel est basé le scénario du documentaire  d’André Dartevelle.Par contre, je pense que la biographie écrite par celui... [Lire la suite]
27 mars 2017

RIK WOUTERS, LE TESTAMENT AMOUREUX DE NEL, d'André Dartevelle

  Scénario d’après les écrits de Nel Wouters (1886-1971) (illustrations de ce billet trouvées via la photothèque google) Avant la rédaction de mon billet, j'ai voulu regarder ce « testament amoureux » extrêmement poignant, le témoignage d’une femme aimante et aimée, d’une vie très dure et remplie d’amour pour un grand artiste, Rik Wouters.Elle fut son unique modèle, son inspiratrice. A sa mort elle se mit à écrire pour ne pas oublier tous les moments qu’ils vécurent. « Ecrire me sauve »,... [Lire la suite]
06 décembre 2016

EMILE VERHAEREN, de Stefan Zweig

Immense coup de cœur que cette biographie, non seulement parce qu’elle parle d’Emile Verhaeren que j’aime tellement, avec une approche philosophique.Qu’attendre d’autre d’ailleurs d’un écrivain comme Zweig. C’est un hommage magnifique, il n’y a pas d’autre mot – on sent non seulement l’admiration mais aussi l’affection que le jeune Stefan Zweig porta à son aîné.  Non seulement il traduira les poèmes de Verhaeren, mais une correspondance réunira les deux hommes, jusqu’à ce qu’hélas certains écrits d’Emile Verhaeren, au début... [Lire la suite]
08 novembre 2016

EN NOVEMBRE AVEC EMILE VERHAEREN

(gravure de Félix Vallotton) Le vent Sur la bruyère longue infiniment,Voici le vent cornant Novembre ;Sur la bruyère, infiniment,Voici le ventQui se déchire et se démembre,En souffles lourds, battant les bourgs ;Voici le vent,Le vent sauvage de Novembre.Aux puits des fermes,Les seaux de fer et les pouliesGrincent ;Aux citernes des fermes.Les seaux et les pouliesGrincent et crientToute la mort, dans leurs mélancolies.Le vent rafle, le long de l'eau,Les feuilles mortes des bouleaux,Le vent sauvage de Novembre ;Le vent mord, dans les... [Lire la suite]
Posté par sheherazade2000 à 10:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 novembre 2016

AVEC LE MEME AMOUR QUE TU ME FUS JADIS, d'Emile Verhaeren

HOMMAGE En ce mois de  novembre 2016, se célèbre le triste anniversaire (le 26 pour être exact) du décès de ce grand poète belge qu'était Emile Verhaeren (ici avec sa compagne Marthe Massin, une aquarelliste connue, pour laquelle il composa trois recueils de poèmes d'amour). Né à Sint-Amands, petite cité au bord de l'Escaut (province d'Anvers), Il évoque souvent dans ses textes les grandes villes tentaculaires, oppressantes. Ses idées furent proches de l'anarchisme et dans les textes, il traduit l'effort humain, le... [Lire la suite]

17 octobre 2016

AU PASSANT D'UN SOIR, d'Emile Verhaeren

Ceci est un extrait du beau poème "Au Passant d'un soir", figurant dans le recueil "Les Flammes hautes" qui parut posthumément - que j'ai eu le plaisir de découvrir lors de la pièce de théâtre "La Lettre du jeune travailleur" - le poème est un peu long à mettre en ligne, mais rien que cet extrait m'a fort émue lorsque je l' entendis (lu par luc vandermaelen). Dites, quel est le pasDes mille pas qui vont et passentSur les grand’routes de l’espace,Dites, quel est le pasQui doucement, un soir, devant ma porte... [Lire la suite]
Posté par sheherazade2000 à 16:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 octobre 2016

LA LETTRE DU JEUNE TRAVAILLEUR, de Rainer Maria Rilke

Rilke à Verhaeren dans une mise en scène de Dolorès Oscari pour le Théâtre Poème Décor de Benoit Francart, avec scénographie de Dominiq Fournal, lumières de Christian Halquin  Un peu d’histoire = Rainer Maria Rilke a quitté sa compagne et leur fille, pour devenir le secrétaire de Rodin – en 1905 il fait la connaissance d’Emile Verhaeren qui avait dédié l’un de ses recueils « Les Forces tumultueuses » au sculpteur. L’admiration que le jeune écrivain vouera au poète belge ne se démentira jamais et une... [Lire la suite]
27 octobre 2015

HUMEUR D'AUTOMNE EN COMPAGNIE D'EMILE VERHAEREN

Suite aux jolis billets, de milly et d'aline, j'ai aussi eu envie, suite à une longue balade sous un ciel d'azur éclatant, parler de ce qu'évoque l'automne pour moi = des journées joyeuses comme ces derniers jours, des journées frileuses comme celles qui viendront.Des journées colorées, lorsque les feuilles passent lentement mais sûrement des verts foncés aux ocres jaunes et au feuillage roux, alors que les "evergreens" (sapins, houx, entre autres) gardent le vert envers et contre tout.Pendant que les dernières roses luttent... [Lire la suite]
28 mars 2014

TO THE POINT

Lumière – science et couleur – un art neuf, une nouvelle manière d’aborder la peinture Le Pointillisme, aussi nommé néo-impressionnisme – 1886-1905  (chronique basée sur les explications de notre guide/historienne d’art Sarah Cordier – source des photos = photothèque google, la prise de photos étant interdite - sauf les affiches) Cette exposition est novatrice dans le domaine de partager le pointillisme = elle n’est consacré qu’aux portraits. Le pointillisme naît avec la célèbre toile de Georges Seurat = un dimanche d’été à... [Lire la suite]