02 septembre 2019

ONCE UPON A TIME IN HOLLYWOOD, de Quentin Tarantino

Titre français = idem  Scénario et réalisation de Quentin Tarantino Hollywood en février 1969 – Rick Dalton, ancienne star du petit écran dans une série western, peine désormais à trouver du travail ; son agent, Schwarz lui conseille de se rendre en Italie, où les spaghetti-western font un tabac et où il aurait toutes ses chances. Pour Dalton, ce serait le comble de la déchéance et il noie de plus en plus son chagrin dans l’alcool, ce qui lui a valu un retrait de permis. Comme chauffeur il a son ami cascadeur Cliff... [Lire la suite]

13 février 2014

DEUX FOIS TROIE

  HELEN OF TROY, de Robert Wise – version de 1956 Titre français = Hélène de TroieTitre italien = Elena di TroiaScénario de Hugh Gray & John Twist, d'après l'Iliade d'Homère Version bien oubliée depuis, co-production italo-américaine, tournée à Cinecittà,  cette Guerre de Troie mise en scène par Robert Wise nous conte l’histoire d’un massacre  soi-disant au nom de l’honneur et qui ne fut jamais rien d’autre qu’un pillage organisé d’une cité riche et désireuse de vivre en paix. Les Grecs n’ont jamais... [Lire la suite]
29 avril 2010

BLACK IS BACK - Chapitre 2

Le film noir de Bogard à Tarentino – Seconde conférence d’Olivier Lecomte LE NEO NOIR La fin de film noir, comme expliqué dans la 1ère conférence,  s’opère vers la fin des années 50, lorsque l’ère Eisenhower apporte du conformisme tant aux vies des Américains, que dans le cinéma. De plus, la couleur a fait son entrée afin de contrecarrer le succès de la télévision. Or le noir & blanc est l’univers même du film noir, qui permet des images expressionnistes et peut jouer sur les... [Lire la suite]
06 août 2009

BABEL, d'Alejandro Gonzalez Inarritu

    Qu’est ce qui relie une adolescente japonaise sourde-muette, au sale caractère, en mal de sexe, traumatisée par la mort de sa mère et dont le père est trop occupé, à des touristes américains dans le désert marocain et une Mexicaine qui garde des enfants américains et qui voudrait se rendre au mariage de son fils ? Réponse : une série de clichés sur l’incommunicabilité qui se succèdent les uns aux autres. Bien que n’aimant pas trop le parisianisme exagéré des Inrockuptibles, pour une fois je suis d’accord avec eux :... [Lire la suite]
05 août 2009

OCEAN'S THIRTEEN, de Steven Soderbergh

Reuben Tishkoff a été imprudent, il a fait confiance à un requin de Las Vegas, Willy Bank, un type qui ne sait même pas que le mot « scrupule » existe ! Reuben s’est fait totalement plumé et pigeonné, et du coup il a fait un infarctus. Reuben, c’est le mentor de Danny Ocean et de Rusty Ryan. Ils ne vont pas en rester là, coûte que coûte ils sauveront leur copain. Ils tentent  de proposer une solution honorable à Bank – mais quand un type n’a pas d’honneur, c’est peine perdue et les « onze » (le 12ème étant alité)... [Lire la suite]
03 août 2009

OCEAN TWELVE, de Steven Soderbergh

Quand les acteurs s’amusent, cela se sent, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Ce film donne l’occasion de retrouver l’ambiance du « Sting » de George Hill avec Newman et Redford, petit chef d’œuvre d’arnaque magistralement mise au point.Lorsque Terry Benedict retrouve leurs traces, Danny Ocean et ses dix « collaborateurs » savent qu’il va leur falloir se dépêcher afin de trouver l’argent qu’il leur réclame. Car ce sale type n’hésite pas à leur donner deux semaines pour le rembourser des millions de dollars qu’ils lui ont... [Lire la suite]

30 juillet 2009

THE ASSASSINATION OF JESSE JAMESBY THE COWARD ROBERD FORD, d'Andrew Dominik

Dans le Missouri, Jesse James attaque pour la dernière fois un train dont le butin est fort maigre ; son frère, Frank, à l’évidence est fatigué de ces hold-ups qui ne rapportent plus grand-chose, de ses péquenauds qu’ils sont obligés de recruter depuis que les membres du gang sont ou morts, ou en prison.Parmi les derniers en date figurent notamment les frères Ford, dont le plus jeune, Robert nourrit une admiration sans bornes pour Jesse James, qui n’est cependant pas exactement pareil à l’image légendaire que les romanciers en ont... [Lire la suite]
25 juillet 2009

THE CURIOUS CAS OF BENJAMIN BUTTON, de David Fincher

En 2002 dans une clinique de la Nouvelle-Orléans, une femme âgée se meurt ; elle demande à sa fille de lui lire un journal intime qui figure dans ses affaires. A la fin de la première guerre mondiale, un bébé vient au monde. Sa mère meurt en couches et lorsque son père le regarde, il se prend d’aversion pour l’enfant. Il pense d’abord à le supprimer mais surpris, le dépose au seuil d’une maison de retraite. L’enfant est adopté par Queenie, une femme noire au grand cœur qui ne peut avoir d’enfant à elle ; on baptise... [Lire la suite]
03 juillet 2009

BURN AFTER READING, de Joel & Ethan Coen

Linda n’a qu’une idée, véritable obsession = subir les quatre opérations de chirurgie esthétique qui doivent la transformer en une vraie beauté et ce dans l’espoir de rencontrer l’âme sœur qu’elle cherche désespérément sur internet. Harry ne pense qu’au sexe et drague aussi sur le net où sa route croise celle de Linda. Mais elle n’est pas la seule avec qui il s’envoie en l’air, en plus de son épouse légitime. Il y a aussi la femme d’un collègue, Osbourne Cox, agent de la CIA viré pour cause d’alcoolisme, entre autres. ... [Lire la suite]
03 juillet 2009

MR. & MRS. SMITH, de Doug Liman

Ou comment faire un excellent divertissement avec un scenario qui tient dans un timbre-poste – remake d’ailleurs d’un film d’Hitchcock. Bref l’anti « War of the Worlds » où là le sujet était, en principe, excellent, mais le film nul (promis c’est la dernière fois que je le dis).Jane & John Smith, mariés, ignorent en fait tout l’un de l’autre et plus particulièrement le fait qu’ils sont tous deux des tueurs à gage pour des sociétés concurrentes. Lors d’une mission manquée, ils ont 48 heures pour se supprimer l’un ou l’autre ; ce... [Lire la suite]