12 février 2020

ABIGAIL MAY ALCOTT, la véritable AMY MARCH

portrait de May Alcott par l'artiste rose peckman Dans « Little Women » nouvelle version qui sort sur les écrans cette semaine, Jo March, dont le portrait est celui semi-autobiographique de la grande Louisa May Alcott – activiste abolitionniste, écrivaine renommée pour ses écrits sur la guerre civile américaine où elle fut une infirmière très appréciée – il y a aussi le portrait de la jeune Amy, la plus jeune des quatre filles du Docteur March, celle qui est férocement jalouse de Jo, dont elle envie le talent et la... [Lire la suite]

28 janvier 2020

CONNAISSEZ-VOUS PHLEGM ?

L’un des murs de la bibliothèque nationale est illustré d’un hommage à PIETER BRUEGEL  par PHLEGM, artiste d’art urbain, mais aussi dessinateur et illustrateur, dans le cadre de l’exposition « Bruegel en noir et blanc » (billet à suivre).Il tire son pseudonyme de l’une des humeurs du corps en médecine antique (le « phlegme » était supposé être responsable d’un tempérament apathique, sans émotion. PHLEGM est né dans le nord du Pays de Galles, mais vit actuellement à Sheffield (steel-city) en Angleterre.Ses... [Lire la suite]
26 janvier 2020

BLONDE, de Joyce Carol Oates

Titre français identique Qui était-elle vraiment ? elle se souvenait de l’orphelinat, de sa mère Gladys qui lui parlait de son père qui viendrait un jour les chercher. Gladys si peu équilibrée, au point qu’elle devra être enfermée et  un jour la petite fille se retrouva dans un orphelinat, puis de famille d’accueil en famille d’accueil.« Elle » se souvenait bien de cette petite fille à qui les plus grandes de l’orphelinat volait les friandises et les jouets. Ce dont elle ne se doutait pas encore, c’est que... [Lire la suite]
19 janvier 2020

VERITE(S)

Dans son film « the Man who killed Liberty Valance », le réalisateur John Ford et son scénariste font dire à l’un des principaux protagonistes interprété par John Wayne, s’adressant à son ami Ransom Stoddard (joué par James Stewart) = « on est dans l’ouest ici, quand la légende dépasse la réalité, alors on publie la légende ». Cela m’a fait penser au livre de Georges Simenon « Les Mémoires de Maigret », et plus particulièrement à ce 2ème chapitre où Simenon et Maigret « discutent » de la... [Lire la suite]
18 janvier 2020

L'OISEAU D'OR de Constantin Brancusi & Mina Loy

l'oiseau d'or de brancusi(trouvé dans la photothèque google) Parmi les nombreux poèmes écrits par Mina Loy,  il y a celui-ci inspiré par la sculpture « L’Oiseau d’Or » de Brancusi. Et le jouet devint l'archétype esthétique Comme si la patience de quelque Dieu paysan avait poli et poli l'Alpha et l'Oméga de la forme à partir d'une masse de métal Orientation dénudée désempennée déplumée dans la dynamique du vol le rythme final a élagué les extrémités de crêtes et de serres L'acte absolu de l'art accorda à la... [Lire la suite]
15 janvier 2020

LES MEMOIRES DE MAIGRET, de Maigret/Simenon

35ème livre dans la série « Maigret »  Voici un roman-mise en abyme que je n’hésite pas à qualifier de « ludique » - j’ai l’impression que Georges Simenon s’est beaucoup amusé à écrire cette fausse « vraie » autobiographie du célèbre commissaire à la pipe. Pourquoi, un jour, Maigret a-t-il eu l’envie de rectifier l’image que Georges Simenon avait donnée de lui ? qu’avait-il à y gagner ? La rencontre = un jour, le supérieur de Maigret, le commissaire Xavier Guichard,  que le... [Lire la suite]

01 janvier 2020

BRANCUSI, LA SUBLIMATION DES FORMES

brancusi dans son atelier (source = bozar) bien que je n’aie pas encore repris le rythme du blog, je désire tout de même commencer cette nouvelle année par un beau sujet – je l’ai terminée en beauté, en visitant l’exposition consacrée à Constantin Brancusi (qui se prononce brincouch, en fonction des accents dans l’orthographe roumaine) – je vous résume dans les très grandes lignes la vie de ce sculpteur d’exception, qui fut aussi un photographe talentueux (ce résumé est une adaptation d’un texte trouvé sur le site Bozar). ... [Lire la suite]
29 novembre 2019

FRANCOISE PAR SAGAN, de Caroline Loeb

Mise en scène Alex LutzLumières Anne Coudret – Décor Valérie GralCostume = Irié Elle arrive en scène, son éternelle cigarette à la main, elle l’éteint  – commence alors un long monologue plein d’émotion, de tendresse, de légèreté,  de tristesse aussi.Elle ne voulait que la légèreté et les belles choses dans la vie – elle commence, jeune,  à écrire – à 18 ans « Bonjour Tristesse » est publié et là voilà propulsée au rang de superstar. Elle va vivre à 200 à l’heure, elle a failli en mourir – les... [Lire la suite]
22 novembre 2019

PARENTS

D’après la biographie de David Hockney par Peter Webb (adaptation en français du texte anglais) David Hockney et ses parents ont toujours eu de bons rapports parents/enfants – c’est ce que l’on découvre dans le 1er chapitre / Bradford 1937-1959 de cette intéressante biographie de l’artiste David Hockney – biographie éditée en 1988, la seule qui sera consacrée à l’artiste pendant 20 ans, Webb y travailla pendant  5 années  (recherches et écriture, interviews d’amis et collègues du monde de l’art)  - Les parents... [Lire la suite]
12 novembre 2019

7 FEMMES, de Lydie Salvayre

  Emily Brontë – Marina Tsvetaeva - Virginia Woolf – Colette – Sylvia Plath – Ingeborg Bachmann – Djuna Barnes Plus UNE = Lydie SalvayreQui est pour moi indissociable de ces sept autres formidables autrices, chacune d’elles lui inspirant des observations, des réflexions, l’expression des sentiments et ressentis personnels inspirés par la lecture de leurs œuvres. Chacune d’elles est désormais une écrivaine reconnue, admirée voire adulée. Lydie Salvayre semble comme « habitée » par celles dont elle parle, tour à... [Lire la suite]