24871068

A la fois autobiographie et biographie de l’auteur des thrillers avec le commissaire Kurt Wallander en vedette.

Henning Mankell était bien plus que ce romancier de très bons polars, par lesquels je découvris la littérature policière scandinave, celui qu’on nommait « l’héritier  de Maj Sjöwall & Per Wahlöö » que je découvris par la suite.

La journaliste et biographe danoise Kirsten Jacobsen a eu la possibilité de suivre Henning Mankell à travers ses différents voyages pour des conférences à travers le monde = de l’Europe jusqu’en Inde où il parlait à l’université de New Delhi de la manière de devenir écrivain. Il lui a aussi parlé du temps qu’il a passé avec Ingmar Bergman, sur une petite île quelque part au nord de l’Europe, bien cachés aux yeux du monde, partageant pensées et discussions avec une complicité bon enfant. On imagine mal Ingmar Bergman de cette manière, et pourtant ... Rien de tel que la bonne personne pour vous ouvrir le coeur et l'esprit.

Henning Mankell est aussi l’époux d’Eva,  l’une des filles d’Ingmar Bergman.

Ont été interviewés par la journaliste des gens qui ont côtoyés Mankell, tels Kenneth Branagh qui a interprété Kurt Wallander dans une série adaptée de tous les romans sur le commissaire.
Mais aussi Desmond Tutu, Horst Köhler, sans oublier Eva Bergman et Jon Mankell, le seul de ses fils à porter son nom.
Ses livres ne se contentent pas d'être de bons thrillers, ils portent aussi un regard désabusé sur ce qu'est devenu ce "modèle suédois".

Ainsi que les gens de Maputo, en Mozambique, où Henning Mankell aida à la fondation d’un groupe théâtral  - l’Afrique et l’enfance défavorisée tiennent une grande place dans la vie d’Henning Mankell, mais pas avec cette condescendance d’un Blanc « qui fait le bien pour les autres ». Mankell a écrit des pièces en collaboration avec la directrice artistique du théâtre, le groupe gère totalement les lieux, l’auteur se contentant d’une aide financière lorsque c’est nécessaire.

Henning Mankell est un homme qui se définissait lui-même comme « l’héritier des Lumières », et sa vie a été en accord avec ses idées et principes.

Du côté de sa famille, il se livre un peu – il parle de son père, qui éleva seul ses trois enfants lorsque leur mère les quitta, sans un mot d’explication. Vers 15 ans, Henning rencontra sa mère, mais la connexion ne se fera jamais vraiment.
Eva Bergman, son épouse, le définissait comme « un troll devenu humain ».
Très humain, qui a aidé à créer des écoles, des centres de soins et d’aide aux personnes atteintes du sida.

Henning Mankell était dans tous les sens du terme, une belle personne, un homme généreux, véritablement altruiste.

un autre avis sur ce livre chez aifelle-legpûtdeslivres

1688058

Kirsten Jacobsen est née en 1942 - elle a écrit cette biographie/autobiographie de Mankell en 2010.