votes-for-women

Le Poids des Mots

(petite chronique partiellement adaptée du texte paru aux éditions ENS) – pour en savoir un peu plus sur l’histoire des femmes qui luttèrent pour notre liberté 

C’est la langue française qui utilise le terme suffragettes pour définir les femmes militant pour le droit de vote. Par contre les Anglo-Saxons font une différence entre « suffragist » et « suffragette », deux termes qui ne seraient pas, pour eux, interchangeables.

Au Royaume-Uni « suffragist » désigne historiquement  celles qui s’engagèrent en faveur du droit de vote des femmes dans une campagne modérée, on les nommait aussi « constitutionnalistes » - partisanes de méthodes pacifiques, persuadées que la force de l’argumentation et la collaboration avec des hommes politiques, gagnés à leur cause, était le chemin à parcourir pour arriver à leurs fins.
Aux Etats-Unis, le terme « suffragist » désignait toute personne soutenant le droit de vote des femmes.

Le terme était apparu pour la 1ère fois en 1906, dans le Daily Mail – il était utilisé pour se moquer et dénigrer l’engagement de ces femmes courageuses – le suffixe « -ette », valeur de diminutif, visait à l’évidence de diminuer ces femmes dans leur engagement. Elles décidèrent donc de l’approprier et revendiquer le terme.
Celui-ci a alors désigné toutes celles qui s’engagèrent dans un combat plus radical. Ces dernières estimèrent que des actions plus « musclées » ou même violentes pourraient produire un résultat.
Aux Etats-Unis ce terme aura aussi une connotation péjorative, mais certaines militantes décidèrent de se l’approprier également.

Le texte aux éditions est beaucoup plus long – je vous engage à le découvrir (ici), tout comme je vous engage à découvrir le bel article sur le site « Plume d’histoire ».

Je vous cite, ci-dessous, deux femmes exceptionnelles parmi beaucoup d’autres =

94978-0472b-2bcecilia2bpayne-gaposchkin

Cecilia Payne-Gaposchkin – née en Angleterre en 1900 - première femme à être nommée cheffe du département d’astronomie de Harvard en 1956 – elle a été nommée membre de l’académie américaine des arts et des sciences - voir le site "l'histoire par les femmes"

125346300_110113850911574_2075476188635074515_n

Rebecca West – née en 1892 – elle se destinait à devenir actrice, ensuite changea de parcours - participa au mouvement des suffragettes avant la première guerre mondiale – elle fut critique littéraire et auteure de récits de voyages, en plus de ses romans – elle fut, entre autres, la compagne de H.G. Wells, avec qui elle eut un fils – elle fut envoyée au procès de Nuremberg pour le « New Yorker » - la Royal Society  of literature lui attribuera la « Benson Medal » très convoitée, récompensant un romancier ou une romancière dont l’œuvre était méritoire en poésie, fiction, histoire, etc.

116023053_3206414636104320_7512879387469627902_n

125619031

petite chronique dédiée
à toutes celles connues et inconnues qui se battirent pour nous