2257660

LES TRADUCTEURS de Regis Roinsard - Scénario :  R. Campingt, D. Presley & R. Roinsard
Un bon thriller, avec pas mal de rebondissements, surtout le final – avec quelques flashbacks qui nous ramènent à chaque fois au présent – neuf personnages engagés pour traduire un best-seller qui n’a pas encore été édité officiellement. Ils sont là pour le traduire, l’endroit est luxueux mais aussi fermé qu’un bunker, avec agents de sécurité (russes évidemment) – on n’échappe pas à quelques stéréotypes (comme ces agents russes) – pourtant malgré toutes les précautions prises, le livre a « fuité », il y a donc un hacker parmi les neuf traducteurs.
Le jeu du chat et des souris peut commencer, avec ses chantages, manipulations, humiliations, tout est en place.
Avec un Lambert Wilson en pleine forme, caricature de l’homme d’affaires sans scrupules, bref typiquement « celui que vous aimez haïr ».
Avec aussi = Alex Lawther, Olga Kuryenko, Riccardo Scamarcio, Sidse Babett Knudsen, Eduardo Nortega, Anna Maria Sturm, Frédéric Chau, Maria Leite, Manolis Mavromatakis dans les rôles des traducteurs – Sara Giraudeau, assistante de Lambert Wilson & Patrick Bauchau.

Knives_Out_poster

KNIVES OUT de Rian Johnson – Scénario de Rian Johnson - titre français = A couteaux tirés
Un polar des plus classiques, avec un détective privé, pas vraiment doué, et des policiers qui bien sûr arrêtent la personne qu’il ne faut pas. 
Un richissime écrivain sentant sa mort venue fête son anniversaire en compagne de ses enfants et petits-enfants qui, tous, convoitent leur part du gâteau. Une erreur dans sa posologie, administrée par son infirmière personnelle, le tue le soir même de la fête et les soupçons, bien sûr, se portent immédiatement sur elle, ce qui arrange bien toute la famille. Oui mais ….
Avec une pléiade d’acteurs, dont entre autres = Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas, Jamie Lee Curtis, Michael Shannon, Don Johnson, Toni Collette, Laikeith Stanfield & Christopher Plummer.

Avec pas mal d'humour et petit clin d'oeil à Agatha Christie (considération toute personnelle =^-^=)

images

J’ACCUSE de Roman Polanski – scénario de Roman Polanski & Robert Harris d’après son livre « D – an officer and a spy »
L’affaire Dreyfus traitée avec sobriété, presque comme un documentaire – une victime de l’antisémitisme, le capitaine Dreyfus fut accusé à tort de fournir des documents secrets à l’Allemagne – le commandant Picquart soucieux que l’image de l’armée ne soit pas ternie, a tout fait pour trouver le véritable coupable, ce qui mènera tout de même à innocenter Dreyfus, même si Picquart pensait plus à l’armée qu’à l’homme injustement accusé et mis au bagne pour un acte qu’il n’avait pas commis.
Avec un excellent Jean Dujardin dans le rôle du commandant Picquart et Louis Garrel en Dreyfus – Emmanuelle Seigner ajoute une touche féminine dans la vie du commandant. Une distribution importante, dont je n'ai cité que les acteurs principaux, l'"affaire" ayant un grand nombre de personnages y impliqués.
Je suis allée voir ce film en compagnie d’une amie qui n’accepte pas la polémique autour de Roman Polanski – à ce sujet mon opinion est mitigée, néanmoins il est inadmissible qu’un homme ne paie pas le crime qu’il a commis, et le viol est un crime.

Je conseille également l'écoute de l'excellente émission que le grand Henri Guillemin a consacré à l'affaire Dreyfus (ici)

5335514

LA BELLE EPOQUE de Nicolas Bedos – scénario de Nicolas Bedos
Après quelques années de mariage, la perte d’un emploi et une aversion totale pour les nouvelles techniques informatiques et les discussions « bobo », Victor, sexagénaire, s’ennuie dans sa vie – son épouse, Marianne, a pris un amant puis un soir l’éjecte de la maison – leur fils lui offre une soirée, de celles qu’organise son ami Antoine – moyennant une certaine somme (et une somme certaine) vous pouvez vous retrouver dans une époque que vous appréciez particulièrement. Du coup Victor choisit de se retrouver dans la plus belle semaine de sa vie, à Lyon – reconstitution d’époque fort bien faite, en fait tout est tellement bien que Victor veut y rester dans cette époque.
Avec Daniel Auteuil, émouvant dans le rôle d’un homme pour qui dessiner était toute sa vie et qui n’arrive pas à s’adapter à toutes les techniques modernes, pourtant il n’est pas totalement « has been », comme il le prouvera aux copains de son fils – Fanny Ardant interprète la prétentieuse épouse de Victor – Guillaume Canet est le copain dont la boîte offre les soirées que ses riches clients souhaitent et Doria Tillier est sa très belle actrice.
Le film m’a plu, parce que j’ai une âme de midinette,  on ne va pas parler de chef d’œuvre évidemment – cela pourrait même être un sympathique petit film pour la télé, mais on ne va quand même pas bouder les moments où l’on peut rire ou simplement sourire.

8b499f1ec8a0851b6ee7afe54093661c

FROZEN 2 de Chris Buck & Jennifer Lee – scénario de Jennifer Lee – titre français = La Reine des Neiges 2
A ses enfants petits, le roi d’Arendelle racontait l’histoire d’un traité que leur grand-père avait conclu avec une tribu voisine, Northuldra, et fit construire un pont dans la Forêt Enchantée – hélas suite à un acte peu honnête, le traité fut rompu, la bataille fâcha particulièrement les éléments Air, Feu, Eau & Terre.
L’histoire avance alors vers ce que l’on connaît de « la reine des neiges » - Elsa l’aînée est devenue reine – le pays fête l’automne avec Anna sa sœur, leur ami Kristoff (qui n’ose pas demander sa main à Anna) et Olaf l’adorable bonhomme de neige, pour qui Elsa a créé un micro-climat qui le suit partout afin qu’il ne fonde pas.
Elsa entend régulièrement comme un appel – nos amis consultent leurs amis les Trolls et ils confirment qu’il faut se rendre dans la Forêt Enchantée « pour rompre le sortilège ».
Nos amis embarquent alors dans une quête où Elsa trouvera sa vraie destinée, où les secrets de famille seront dévoilés et où Kristoff se décidera enfin à demander Anna en mariage – mais bien des péripéties attendent les amis avant d’y arriver.

Dans un film d’animation on a pas mal d’acteurs qui apportent leur voix aux personnages, je ne peux tous les citer mais je citerai tout de même Josh Goff interprétant Olaf avec humour et tendresse – maintenant, on aime ou on n’aime pas les films d’animation, moi je suis très fan.
L’histoire est plus sérieuse, plus sombre aussi que le premier « Frozen », mais je trouve qu’elle est aussi bien plus intéressante, je trouve que ce 2ème volet est nettement plus réussi.

14047h_olaf