Maleficent_Mistress_of_Evil_(Official_Film_Poster)

MALEFICENT, MISTRESS OF EVIL – titre français = Malefique,  le pouvoir du mal

Scénario = Linda Woolverton, Noah Harpster, Micah Fitzerman-Blue
Mise en scène = Joachim Ronning

Cinq années après la mort du roi Stefan, sa fille Aurora est désormais reine de la Lande, sous la protection de Maléfique. Le prince Philippe demande sa main mais Maléfique s’y oppose car elle ne croit plus guère à l’amour. Finalement, Aurora décrétant qu’elle se passera de son accord s’il le faut, la fée accepte à contre-cœur et les deux familles se rencontrent au cours d’un dîner. Il apparaît rapidement que la mère de Philippe fait tout ce qu’il faut pour provoquer Maléfique ; la reine accuse Maléfique d’avoir jeté un sort sur le père de Philippe et tout se termine très mal. Maléfique est blessée par une balle en fer, le seul métal qui peut les arrêter.
Les méchants n’étant jamais ceux que l’on pense, la malheureuse Aurora va découvrir le pot aux roses et tenter d’éviter la guerre entre les peuples de la lande et ceux du royaume humain.

Mon avis = je me suis beaucoup amusée, je suis bon public et j’avoue que cette Maléfique si malmenée dans les contes me plaît beaucoup parce qu’elle a un très bon fond - les effets spéciaux sont  formidables.
Comme j’aime les histoires de fées (et d’ailleurs j’y crois parfois =^-^= ) j’ai passé un bon moment de suspense où les bons ne gagnent pas tout de suite, mais ce ne serait pas un conte si les choses ne finissaient pas bien.

La distribution est pratiquement la même que dans le premier volet des aventures de Maléfique et Aurora, avec quelques nouveaux personnages = Angelina Jolie, Michelle Pfeiffer, Ella Fanning, Sam Riley, Chiwetel Ejiofor, Harris Dickinson, etc.  ; je vous propose de vous reporter à votre site de cinéma préféré pour en connaître tous les détails.

******

DowntonAbbey2019Poster

DOWNTON ABBEY, le film d’après la série télévisée créée par Julian Fellowes

Scénario de Julian Fellowes
Mise en scène de Michael Engler 

En 1927, le roi Georges V et la reine Mary font la tournée du nord de l’Angleterre et leur cortège passera par Downton – immédiatement toute la maisonnée est en effervescence, aussi bien la famille Crawley que le personnel. Ces derniers vont avoir une désagréable surprise car le personnel du roi et de la reine viennent s’installer et sont pleins de morgue à l’égard du personnel de ce « petit domaine ».
Après avoir subi l’arrogance de ce personnel qui occupe les cuisines, bureau du majordome, etc, la domesticité de Downton leur réserve une surprise de taille, il y va de l'honneur de Downton.
Pendant ce temps d’autres événements se passent dont le roi et la reine d’Angleterre ne semblent pas être conscients, mais on oublie souvent qu’ils ne sont pas toujours dupes de ce que l’on pense leur cacher.

Mon avis = pas mal du tout, bien dans le ton de la série pour ceux qui l’ont regardée. 
C’est sympathique, avec fond historique, et cela m’a beaucoup plu de retrouver ces personnages, toutefois le ton est du même niveau que la série, dont pas beaucoup de surprises, mais beaucoup de gentillesse – sauf dans les cuisines, mais « all is well that ends  well » . 
La manière dont les domestiques reprennent leur « pouvoir » est un bon moment du film, et je trouve d’ailleurs que c’est le principal intérêt de l’histoire.

La distribution est celle de la série, même si quelques personnages manquent à l’appel (mais peu) = Hugh Bonneville, Elizabeth McGovern, Laura Carmichael, Michelle Dockery, Allen Leech, Harry Hadden-Paton,  Matthew Goode,  Jim Carter, Raquel Cassidy, Brendan Coyle, Joanne Froggatt, Lesley Nicol, David Haig, Geraldine James, Imelda Staunton, Penelope Wilton et surtout et avant tout Maggie Smith.  (je ne m’en cache pas, c’est pour elle que j’ai été voir le film, car j’adore cette actrice et elle est formidable dans le rôle de la douairière Lady Violet).

Plus de détails sur les acteurs et leurs rôles respectifs sur votre site de cinéma ou l’encyclopédie que vous connaissez bien.
Costumes et décors sont fort beaux, mais déjà la série était prisée pour cela, une très belle étude dans ce domaine ayant été réalisée.

Pour l’anecdote = lorsque les souverains britanniques, de quelle époque que ce soit, passaient par les domaines des nobles de leur pays, il était normal de loger dans les domaines desdits nobles et cela coûtait énormément d’argent, car évidemment ils exigeaient d’être reçus « royalement », ce qui était souvent très onéreux et dur à assumer.  Cela ne se passait pas nécessairement aussi facilement que dans le film.
Le bal qui termine le film n'est pas organisé à Downton, ce qui fait pousser un soupir de soulagement à lord Crawley, et on le comprend aisément.

800px-Highclere_Castle_(April_2011)