51gqCYHUWSL

coe14

Parution sous le titre « UNE PASSION EXCENTRIQUE = VISITES ANGLAISES » en 2005

Ce livre de voyages à travers l’Angleterre est un véritable livre bonheur, car il ne fait pas voyager le lecteur/la lectrice uniquement à travers les différentes régions et paysages de l’Angleterre, mais c’est à la fois un voyage littéraire, social, et bien sûr la nature partout présente.
A chaque détour de chemin surgit un.e romancier.ère = Virginia Woolf, les Brontë, Anthony Trollope et tant d’autres qui décrivirent les êtres, les lieux avec tant de talent.
L'autrice décrit aussi pour chaque région les personnages qui firent sa gloire ou sa ruine.

A tout seigneur tout honneur, le départ se fait à Londres, ses quartiers différents, ses ethnies différentes,  les lieux fréquentés par Charles Dickens, le British Museum et la salle de lecture, les trajets à travers tous les lieux où l’on trouve encore les traces de Philip Larkin, Muriel Sparks, et tant d’autres qui parlèrent de la ville, qui l’habitèrent.

Avant d’entamer le voyage vers le Sud du pays, il est bon de s’arrêter un temps à Sissinghurst, où plane encore l’ombre de Vita Sackville-West et son mari Harold Nicolson dans ce remarquable « jardin blanc » entretenu  avec amour par les jardiniers du National Trust.  
Ne pas oublier non plus l’arrêt à Chelsea et son exposition florale.

Le Sud de l’Angleterre, de l’île de Wight à Salisbury, passant par Portmouth, et le grand amiral Nelson,  Winchester, Lyme Regis. Voici le voyageur en Cornouailles, où vécut la sculptrice Barbara Hepsworth, puis les lieux mythiques de ce roi tout aussi mythique = Glastonbury et Arthur;

Du sud au nord, il n’y a qu’un pas, vite franchi grâce au chemin de fer.
Le Nord de ce pays qui s’enorgueillissait au 19ème siècle d’être la première puissance industrielle d’Europe, avec fit tant de tord aux petites industries et artisans. Les hauts-fourneaux de Bradford,  Manchester premier lieu de la révolution industrielle, la sidérurgie de Sheffield.

Passage obligé par Haworth où les fantômes des trois sœurs Brontë et leur frère alcoolique hantent encore les landes.
Descente ensuite sur York, puis arrêt à Castle Howard, qui servit de décor à « Brideshead Revisited » d’Evelyn Waugh.

Le Lake District, pays de William Wordsworth et sa sœur Dorothée,. Plus bas l’East Anglia, joliment décrit par Jane Austen ; l’ombre de Robin des Bois rôde encore dans la forêt de Sherwood ; à Cambridge règne le rêve de l’utopie du monde et dans le Suffolk se retrouve John Constable.

Je vous ai, très modestement, résumé un livre qui en fait ne devrait absolument pas se résumer, un livre que tout amateur de livres de voyages devrait posséder, ou au moins lire, que toute personne qui, comme moi aime les livres positifs, devrait avoir dans sa bibliothèque pour le feuilleter de temps à autre, quand lui vient l’envie de s’évader pour quelques moments.

Merci à Manu qui m’a si gentiment offert ce livre.

images

Christine Jordis est le pseudonyme de Marie-Christine Morel de Foucaucourt. Née en 1942, diplômée de Harvard et de la Sorbonne, elle s’installa d’abord à Londres pour une thèse sur l’humour noir dans la littérature anglaise ; elle passa aussi plusieurs années dans cette ville pour y enseigner.  De retour en France elle fut responsable de la littérature anglaise au British Council, puis collabora, entre autres, à la revue littéraire du monde.

De 1991 à 2012, elle fut directrice de la fiction anglaise aux éditions Gallimard.

Christine Jordis est écrivain, journaliste, critique littéraire et éditrice.

castle howard, qui servit de modèle à brideshead revisited

Castle_Howard,_North_Yorkshire