Rocketman_(film)

coe14

rocketman-the_72nd_annual_cannes_film_festival_4-getty-h_2019

téléchargement (1)

Titre français = identique

Scénario de Lee Hall, avec l’aide d’Elton John

C’est l’histoire d’une résilience qui prit de nombreuses années, mais quel courage et quelle force de caractère. C’est l’histoire d’un talent qui fut exploité par d’autres ayant compris tout ce qu’ils pourraient tirer de ce phénomène à la voix superbe, reconnu par tous.

Le jeune Reggie (Reginald) Dwight est élevé par une mère plus préoccupée d’elle-même  et prétendant qu’elle passe son temps à se sacrifier, obsédée par la tenue de sa maison et d’un père absent pour son travail, mais « absent »  aussi lorsqu’il est chez lui, d’une froideur à couper tous les élans d’un fils qu’il n’aime apparemment pas.
Seule la grand-mère témoigne de l'affection au petit garçon, le lui fait comprendre et reconnaît très vite son immense talent. Et l’encourage à entrer à l’académie royale de musique.
Peu à peu Reggie s’intéresse au rock&roll et commence à jouer avec un groupe anglais « The Bluesology ».

Devenu adulte, il a pour manager Ray Williams, qui lui présente Bernie Taupin. Ce sera le début d’une belle amitié et d’une belle collaboration musicale. Taupin comprend aussi l’homosexualité de son ami, mais lui dit qu’il l’aime mais pas de cette manière-là, il est son frère.

taron-egerton-jamie-bell-film-elton-john-biopic

Après s’être produit au « Troubadour » à Los Angeles où le succès fut grandiose, Elton John est approché par un certain John Grey qui décide de devenir son manager, licencie Ray Williams et Dick James qui donnèrent sa chance à Elton John et commence à transformer le musicien, à lui donner une image d’excentricité qui va allumer le public.
En même temps, les deux hommes commencent une relation, mais l’influence de Grey sur Elton John va s’avérer fatale – il l’introduit à la cocaïne, à d’autres drogues et à l’alcool, jusqu’à la tentative de suicide du chanteur-musicien.

Brody-Rocketman

Elton John a toujours des problèmes pour accepter son enfance, et l’alcool et les drogues le font se victimiser, il développe une paranoïa à l’égard de tous, convaincu que personne ne l’aime. De plus en plus « abîmé » moralement par les drogues et l’alcool, il se dispute avec Bernie Taupin, et exclut sa mère de sa vie. Ne parlons même pas de son père, chez qui il s’est rendu et où il a pu constater que ce dernier a un tout autre comportement avec sa nouvelle famille. Et il ne daigne toujours pas assister à un concert de son fils, ni écouter sa musique.
A force d’abus de médicaments et alcool, il fait une crise cardiaque – John Reid minimise les faits et oblige Elton à remonter sur scène – finalement le chanteur comprend qu’il a été manipulé depuis le début et décide d’entrer en cure de désintoxication.

Les relations avec Bernie Taupin se renouent – toute l’amitié reste inchangée entre ces deux personnes de grand talent.

Elton John peut remonter sur scène désormais, sans les excès, avec le talent intact.

Mon avis = gros, vraiment très gros,  coup de cœur pour moi que ce biopic retraçant les jeunes années d’Elton John, avec tous ses excès vestimentaires ou autres (alcool, drogue, sexe), mais surtout avec l’immense talent d’Elton John et Bernie Taupin – brillamment interprétés par Taron (prononcez Taran, signifiant « tonnerre » en gallois) Egerton et Jamie Bell, le merveilleux Billie Elliot d’excellente mémoire. 
Taron Egerton assume en personne tous les numéros musicaux et chansons de John.

Rocketman-le-biopic-sur-Elton-John-devoile-son-affiche-impressionnante-par-David-LaChapelle

téléchargement

Il s’agit d’un film musical, avec de beaux moments chantés et dansés – les coups de cœur ressentis sont ceux réveillés par des souvenirs personnels, ce fut une séance  cinématographique remplie d’émotion pour moi (je suis de la génération Elton John).

La mise en scène est colorée, endiablée, parfois même somptueuse. Le film se présente sous la forme de flash-backs, pendant qu’Elton John raconte sa vie au groupe des alcooliques anonymes, nous remontons avec lui l’histoire de sa vie.

Les autres protagonistes sont = Bryce Dallas Howard, interprétant la mère égoïste d’Elton John/Reginald Dwight, méconnaissable en brune, mais surtout montrant enfin un  vrai talent d’actrice, ce qu’elle n’a pas vraiment eu la chance de montrer dans les récents « Jurassic Park ». La tendre grand-mère est jouée  par Gemma Jones, et John Grey, qui n’est pas montré sous son meilleur jour, interprété par Richard Madden. Le père d'Elton John est joué par Steven Mackintosh.
Dick James et Ray Williams, les premiers à donner sa chance à John, sont joués par Stephen Graham et Charlie Rowe.

C’est aussi l’histoire d’une magnifique amitié, qui dure toujours, entre un écrivain/poète auteur de textes magnifiquement mis en musique par un talentueux musicien, qui disait ne pas savoir écrire.

Elton John est désormais sobre, et ce depuis 28 ans – il est marié et avec son mari David Furnish, ils ont adoptés deux petits garçons qui, selon Elton John, n’aiment pas vraiment la musique de leur père, ils préfèrent écouter ACDC quand il les conduit à l’école.
Elton JOhn se consacre aussi à des oeuvres de charité, notamment dans la lutte contre le sida; par ailleurs il aide de jeunes musiciens à réaliser leur rêve.

Quant aux scènes de sexe entre Elton et John, elles sont loin d’être choquantes, je ne vois pas trop pourquoi Vladimir Poutine a trouvé nécessaire de les censurer.