9108b216dc60a609cf66bcb7f3023f89-bpfull

25299169_1506572176044551_8146472696404682623_n

Cette exposition organisée par le musée des beaux-arts de Bruxelles, n’était pas une rétrospective de l’art de ces deux artistes belges, mais bien mettre en évidence l’influence que René Magritte a exercé sur l’art contemporain, le but était aussi de créer des dialogues avec des œuvres récentes d’autres artistes.
On l’oublie trop souvent, mais selon l’adage bien connu, nul n’étant proverbe dans son pays, c’est à l’étranger d’abord que Magritte obtint un certain succès et il est  admiré par les peintres américains notamment.

(Cette petite chronique s’inspire des commentaires et textes de madame Sarah Cordier donnés au cours de la visite – je l’illustre avec les photos prises après visite)

A l’occasion de l’anniversaire de son décès il y a 50 ans, en dehors de la petite ville de Lessines où il est né, il n’y a pas encore de « rue René Magritte » - il semblerait toutefois que son nom sera donné à la nouvelle école fondamentale dont la construction se termine à Schaerbeek, commune de l’agglomération bruxelloise où il a habité jusqu’à sa mort.
René Magritte et son épouse Georgette, sont enterrés côté à côte dans le cimetière communal de Schaerbeek.

Marcel Broodthaers, artiste plasticien belge, grand admirateur de René Magritte et ensuite grand ami de l'artiste, a imaginé cette plaque de rue. La rencontre entre Magritte et Broodthaers eut lieu en 1940, une rencontre des plus importantes pour Marcel Broodthaers.

 DSC00626 (1)

le chef d'oeuvre ou les mystères de l'horizon (1955)
3 hommes dans des positions différents, au contraire de la lune

qui n'est qu'un croissant et ne change pas (source photothèque google)

téléchargement (1)

 Intitulé "La Page Blanche",
ce tableau datant de 1967 est le dernier tableau achevé de René Magritte
(source = photothèque google)

magritte-10711digi-l

 collages

DSC00592 (2)

En 1946, René Magritte change de style = il entre dans l'univers de Lewis Carroll - on a même parlé d'une période "Renoir" dans l'univers de Magritte -  à la question "Pourquoi", le peintre répond qu'il souhaitait fuir l'oppression causée par l'occupation nazie et introduire un peu de joie dans ses tableaux, il en parle dans une lettre à l'artiste belge Pol Bury résidant à Paris.

DSC00618 (1)

 Ci-dessous le célèbre tableau "Ceci n'est pas une pipe", qui a traversé l'océan pour revenir à Bruxelles pour la première fois depuis 1929 - son titre est en fait "La Trahison des Images" - dans ses écrits "Les mots et les images". Le tableau fut moqué par tout le monde à l'époque (surtout les journalistes) - René Magritte expliquera "cette pipe", m'a t on assez reproché ce tableau et son inscription Ceci n'est pas une pipe, alors qu'il est évident que c'est une pipe qui est peinte - mais c'est la représentation d'une pipe, pas une pipe réelle".
IL est très important de lire "Les Mots et les Images" de René Magritte, on y comprend son oeuvre à la perfection.
Le tableau a inspiré Keith Haring,  mais aussi d'autres peintres - je vous laisse découvrir ces images ci-dessous.

DSC00610 (1) 

DSC00612 (1)

 oeuvre de George Condo, artiste américain

DSC00603 (1)

sculpture, d'un artiste dont je n'ai pas le nom

DSC00604 (1)

Le tableau suivant  de Barbara Kruger "We are not what we seem" (1988), répondant parfaitement à ce que disait René Magritte à propos des mots et des images. Une partie de son travail consiste en photographies noir&blanc - superposées, avec des légendes (comme dans le tableau ci-dessous) - rien ne semble correspondre à la première impression ressentie - illusion et réalité sont étroitement mêlées.

DSC00601 (1)

Je passe à présent à une oeuvre de Marcel Broodthaers -  la célèbre casserole aux moules -  ici l'artiste se moque ouvertement des critiques d'art et même de certains amateurs d'art, prompts à s'extasier sur n'importe quoi. Même sur une casserole de moules dont les moules sont absentes, puisqu'il ne reste que les coquilles.

DSC00597 (1)

Avant de terminer ce très imparfait billet consacré à cette exposition, riche en découvertes, je vous propose ci-dessous deux tableaux de la muse de Magritte, son épouse Georgette.

DSC00615 (1)

DSC00616 (1)

Les visiteurs quittent l'exposition en jetant un regard sur cette sympathique petite voiture emmenant les deux amis et Georgette en voyage ... ou pas ?

DSC00629 (1)