black-is-the-colour-of-my-voice-lst142914

Ecrit et interprété par Apphia Campbell

Beau spectacle, où pendant une heure, seule sur scène,  Apphia Campbell, dramaturge, chanteuse et comédienne, nous parle de « sa » vie – c’est-à-dire d’un spectacle directement inspiré par la grande chanteuse de jazz, Nina Simone – depuis son enfance jusqu’au moment où elle est enfin reconnue pour son art.
De la douleur et la rage aussi d’avoir été refusée par le Curtis Institute of Music, en raison de sa couleur de peau, ce qui mit fin à son rêve = devenir une pianiste-concertiste  de musique classique.
Elle se tourna  vers le jazz, ce que sa mère profondément religieuse appelait « la musique du diable ».

C’est alors également qu’elle devint Nina Simone, un pseudonyme adopté pour ne pas embarrassé sa famille ; elle fut aussi une activiste des droits des afro-américains, admiratrice de Martin Luther King, mais plus radicale, estimant que ce n’est pas par la compréhension et la douceur que les Noirs arriveront à leur fin, à être reconnus comme des citoyens à part entière – aux armes, il faut opposer des armes.

Apphia Campbell donne  un autre nom à son personnage – Wilhelmina, devenant Mina Bordeaux – mais l’hommage à Nina Simone est évident, même si on ne connaît pas à l’avance le sujet du spectacle, les chansons qu'Apphia interprète sont celles de Nina Simone.
Avec une voix magnifique, aussi prenante que celle de Nina Simone, Ms. Campbell/Wilhelmina nous parle de sa vie, de cette lettre de refus qui brisa ses rêves, ses mariages malheureux, où son second mari l’humilia, la battit et n’hésita pas à s’approprier ses affaires financières. 
Son refuge temporaire au Liberia pour échapper à ses ennuis, de son combat pour la défense des droits – les séquences parlées alternent avec des moments musicaux.

Je n’ai qu’un léger bémol (désolée, pas pu m’en empêcher =^-^=) = les moments  parlés  étouffaient un peu les moments chantés, nettement moins nombreux – mais après tout, il s’agit d’une comédienne avec une voix sublime parlant d'une musicienne à la voix tout aussi sublime.

Apphia Campbell a fait le tour du monde avec son spectacle, où elle a été chaudement applaudie – et c’est totalement mérité. 
On la voit se transformer en toute jeune adolescente, à femme sévère lorsqu’elle évoque sa mère, à jeune femme en colère lorsqu’elle évoque les droits des Noirs, à femme qui souffre lorsqu’elle évoque son 2ème mari, tout cela en ne changeant que très peu de chose dans sa tenue (chapeau, ou robe par-dessus la tenue de scène).

apphia-campbell2

le site d'Apphia Campbell ici

 comme une image vaut parfois plus qu'un long discours
je vous propose d'écouter Apphia Campbell parler de son spectacle
et ensuite écouter la magnifique voix de Nina Simone, 
dans l'un de ses plus beaux chants