M-1572env-livreH-CM12

ce surnom de "margot" lui est venu, quand petite fille elle interpréta le rôle d'une petite margot dans une pièce pour enfants avec ses frères et autres enfants de la cour, mise en scène par leur mère Catherine de Medicis.

Le surnom lui est resté avec l'un de ses frères le roi Charles IX, à la suite de ce petit intermède théâtral.
Charles IX la surnomma ainsi, par affection (dans la mesure où affection il y eut)  et Henri III aussi quand il voulait l'insulter.
Jamais absolument jamais, on appela Marguerite de Valois "margot", cette familiarité ne se concevait même pas;

C'est parce qu'il connaissait le surnom donné dans  l'enfance qu'Alexandre Dumas père (dont les "nègres" se documentaient fort bien avant l'écriture d'un roman) s'en servit comme titre de sa pièce vraiment peu flatteuse, voire même carrément insultante. Mais il n'est pas l'inventeur du terme.

En fait l'un des surnoms avérés de Marguerite de Valois fut LA PERLE DES VALOIS - Brantôme lui la qualifiait de "déesse à la beauté à nulle autre pareille"

L'essai écrit par Eliane Viennot, que j'aurai le plaisir de lire bientôt puisqu'il figure depuis longtemps dans ma pal, rend justice à cette femme intelligente et érudite, qui écrivit par ailleurs un pamphlet intéressant sur la condition féminine après avoir pris connaissance des écrits concernant "La Querelle des Femmes".
Quant à la cour de Nérac, qu'elle installa après avoir rejoint son époux Henri de Navarre (le futur Henri IV), où furent accueillis poètes et philosophes, elle aurait inspiré Shakespeare pour son "Love's Labour Lost" (Peines d'Amour perdues).

Un autre écrivain, féru d'Histoire et d'histoires, le complice d'Alain Decaux, à savoir André Castelot (dont hélas le passé ne parle guère  en sa faveur vu ses sympathies d'extrême droite), a aussi écrit une biographie intitulée "La Reine Margot". (Le livre se trouve également dans ma pal =^-^=).
Sans oublier les essais de Simone Bertière = les Reines de France au temps des Valois.

La romancière et biographe Hortense Dufour lui a également consacré un essai "Margot, la rebelle - les épreuves et les jours" que j'aimerais aussi découvrir, surtout à cause de ce titre de "Margot la rebelle".