bm_10160_924273

Parce qu’un touriste a déposé à l’office du tourisme de Valery-en-Caux en Normandie une pièce d’or qu’il avait trouvée, et parce que la jeune employée, étudiante espagnole en Erasmus, communiqua cette trouvaille comportant 1905 comme chiffre, au professeur Roland Bergton, celui-ci décida de partir à la recherche d’un trésor.
En proposant à Paloma Cortez de l’accompagner à travers la côte normande sur les traces d’Arsène Lupin et surtout Maurice Leblanc.
Paloma est un élément brillant en histoire, même si elle ne connaît pas trop bien les romans de Maurice Leblanc, elle a un remarquable esprit de déduction – bref l’intelligence alliée à la beauté et l’humour.

Pour le professeur Bergton (attention = on prononce à l’anglaise, comme Washington et pas à la française comme le thon !), il ne fait aucun doute que toutes les aventures d’Arsène Lupin écrites par Maurice Leblanc recèlent un code qui permettrait d’accéder à un fabuleux trésor. Celui des templiers ? pas vraiment non, cela amuse beaucoup le professeur que dès qu’il est question de trésor, on pense aux templiers.
Il  n’a que 24 heures devant lui pour arriver à découvrir ce code et peut-être le trésor s’il existe, après il part sur un chantier archéologique dans l’est de l’Europe.

En voiture, en avion, en bateau, à vélo et à pied, voilà nos 2 complices sur les routes de Normandie, sur tous les lieux fréquentés non seulement par Maurice Leblanc mais aussi par son héros, Arsène Lupin.
Néanmoins, ce jeu de piste, cette chasse au trésor, ne va pas aller sans mal car quelqu’un est bien décidé à leur mettre des bâtons dans les roues, en tentant de les effrayer via textos sur téléphone portable.

Lecture ludique, parfaite pour un week-end gris et ennuyeux, qui fait visiter le pays de Caux, avec comme indice le chiffre 12, avec comme aide précieuse une carte de la région, sur laquelle Paloma tracera des lignes à partir des conclusions qu’elle tire de ce que Bergton lui raconte des romans de Leblanc – car non seulement il les a tous lus, mais de plus il a une excellente mémoire qui fait qu’il cite par cœur des passages entiers des romans, pour expliquer à l’étudiante pourquoi ils doivent se rendre à tel ou tel endroit.

Le roman fonctionne non seulement comme une chasse au trésor, un jeu de piste littéraire mais offre aussi une forme de biographie de Maurice Leblanc et de son personnage de fiction.

Dois-je spécifier que j’ai énormément apprécié – j’ai passé un moment de lecture fort divertissant et délassant. Qui, de plus, m'a donné une grande envie de découvrir toutes les aventures d'Arsène Lupin.

(la comparaison des éditeurs avec le Da Vinci Code de Dan Brown est un peu complaisante, selon moi pour faire vendre, toutefois elle n’est pas entièrement fausse sur le principe de base même du roman)

lupin