Trumbo_(2015_film)_poster

Jay-Roach-660x330

Titre français = Dalton Trumbo

Scénario de John McNamara, basé sur la biographie de Bruce Cook

« Trumbo » - fort bien interprété par toute l’équipe du film, y compris un acteur de télévision (Jag) David James Elliott en John Wayne – rappelle l’une des pages les plus ignobles de l’histoire du cinéma hollywoodien.
Non seulement John Wayne sera l’un des plus virulents opposants aux 10 d’Hollywood, mais Hedda Hopper (jouée par Helen Mirren) sera également l’un de leurs ennemis les plus acharnés, ayant toute la presse de William Randolph Hearst derrière elle pour la soutenir. Elle n’hésitera pas à exercer un chantage sur Louis B. Mayer afin qu’il renvoie tous ceux qui aideront ou soutiendront d’une manière ou d’une autre la cause de ces gens qui ne pensaient pas comme eux.     

téléchargement

Des romanciers et scénaristes de talent, tout comme des acteurs, furent soudain accusés d’activités « anti-américaines » tout simplement pour avoir appartenu ou soi-disant appartenu au parti communiste américain – qui, je le rappelle, ne se considérait pas comme soumis à l’URSS mais tout simplement se référait au marxisme et ses théories égalitaires.
Dix scénaristes furent convoqués devant la « House Committee of Un-american Activities » ; pour les aider, dans un premier temps, l’acteur Edward G. Robinson aidera le groupe financièrement en vendant l’un de ses tableaux, puis se rétractera parce que ne trouvant plus aucun réalisateur ni producteur voulant le faire jouer.
Edward Dmytryk et Elia Kazan tourneront aussi casaque pour la même raison ; qu’ils aient tourné casaque n’est pas totalement grave à mes yeux, ce qui est pire c’est qu’ils accuseront leurs anciens amis et partenaires.
D’autres auront le courage de leurs opinions au détriment de leur travail avec  parfois pour conséquence, la perte de leur famille qui leur tournera le dos. 

29906170001_4604999259001_video-still-for-video-4604824895001

La liste noire d’Hollywood va rapidement s’étendre non seulement aux autres communistes mais aussi à ceux simplement soupçonnés de sympathie avec eux.
Mis sur liste noire, il sera désormais impossible aux scénaristes et comédiens d’encore trouver du travail. Dalton Trumbo se retrouvera en prison pour 11 mois – lorsqu’il sort de là, il contournera le système par des pseudonymes ou des « couvertures », mais marqué par la prison et la perte de ses biens, il devient un homme dur et amer envers sa famille qui l’a toujours magnifiquement soutenu et porté à bout de bras.
Sa fille aînée, très concernée aussi par les droits de l’homme, et son épouse (magnifique Diane Lane) parviendront à lui ouvrir les yeux.
Il cèdera le scénario de « Roman Holiday » à son ami McLellan Hunter afin d’en partager les bénéfices – plus tard, il recevra l’oscar que remporta le film à l’époque et enfin sera crédité pour son travail.

Les frères King, producteurs de petits films de séries B (vraiment très B), donnèrent leur chance à Trumbo écrivant sous des pseudonymes. John Goodman interprète avec saveur l'un des frères King, qui refuse de se laisser intimider par ceux qui l'accusent d'employer des scénaristes de façade.

NEh7uw0klBawjq_1_b

Grâce à l’acteur Kirk Douglas, décidé à produire « Spartacus » et à Otto Preminger qui lui confie le scénario d’ « Exodus », le nom de Dalton Trumbo réapparaîtra enfin sur les écrans – on est alors au début des années 1960, le président Kennedy ayant vu « Spartacus » n’a d’autre commentaire que celui « un excellent film », mettant ainsi en rage la commère Hopper.

Désormais les anciens « ennemis de l’état » peuvent reprendre leur vie et leur carrière, mais comme le dira Dalton Trumbo, enfin réhabilité,  dans son discours de tolérance devant le tout Hollywood = beaucoup d’amis ont perdu la vie – la liste noire n’a pas seulement victimisé ceux qui luttèrent pour leurs principes et perdirent leur travail, mais aussi ceux qui ne purent s’empêcher de changer de camp, abandonnant les anciens amis, par peur de ne plus trouver du travail.

Bryan Cranston fait un très bon travail en Dalton Trumbo, mais comme je l’ai dit plus haut, je trouve qu’il se fait « voler » la vedette par Diane Lane, dans de l’épouse, toujours là dans les pires situations pour porter sa famille. Elle Fanning fait du bon travail aussi en fille aimante mais que l’amertume et l’acharnement à travailler de son père révolte parce qu’il ne respecte plus sa famille.

1102fanning01_hi

bryan_craston_feature_1_embed

La distribution comporte bien d’autres personnages réels et / ou fictifs – je ne les citerai pas tous car ils sont nombreux, mais comme je l’ai dit, toute l’équipe de ce film est à la hauteur du sujet.

La tristement célèbre liste noire d’Hollywood a pris racine lors de la grande dépression des années 1930-1940. Des grèves dans l’industrie cinématographique provoquèrent des tensions entre producteurs et syndicats.
Walt Disney, notamment, lança l’expression « agitation communiste » lorsqu’une partie de ses dessinateurs  se mit en grève face à son autoritarisme.
Du coup, inspiré par cette crise, un sénateur de Californie lança une enquête sur les « rouges dans l’industrie du cinéma ».
Le mouvement va dès lors faire boule de neige pour en arriver à cette page la plus honteuse de l’histoire du cinéma mais aussi de l’Amérique, ce pays de la soi-disant liberté d’expression.

H10Protest

Dalton_Trumbo_prison_1950