663px_Brussels_Metro_Logo_svg

2012_001

L’ART DANS LE METRO BRUXELLOIS

STATION MERODE

Dans cette belle fresque colorée, datant de 1976, l’artiste flamand Roger Raveel met l’accent sur l’art et l’environnement – d’un côté, elle sort de son cadre, se retrouvant sur le tympan par-dessus l’escalier roulant vers le bas. La grande fresque centrale fait quelques références et clins d’œil aux peintres belges Van Eyck (« Adam et Eve ») et James Ensor (« La joyeuse entrée du christ à Bruxelles") Magritte (son petit homme en noir et chapeau melon).

2012_001___Copie

2012_006

2012_002

2012_003

2012_004

On trouve aussi dans cette partie centrale une expression typique du peintre = le personnage qui regarde la peinture – il est le seul à avoir des contours, c’est le personnage « vide ». Y figurent aussi des formes picturales = têtes, manteaux, arbres et nuages – ainsi que l’ajout de miroir, un objet récurrent dans l’œuvre de ce peintre.

ROGER RAVEEL, né en Flandre orientale en 1921,  a suivi des cours aux académies des beaux-arts de Deinze et ensuite à Gand. Il a également été enseignant à Deinze. Il est considéré comme le créateur d’un nouveau mouvement artistique, qu’il fonda d’ailleurs avec 3 autres peintres.
En dehors de son travail artistique, Roger Raveel est aussi un artiste concerné et engagé dans l’environnement, dans un certain engagement social. Son mouvement « Raveel op de Leie » (Raveel sur la Lys) est un mouvement de protestation contre la pollution de cette jolie rivière. 

Roger Raveel a aussi l’un des premiers à faire de l’ « action painting », à une époque où il n’était pas encore beaucoup question de ce mouvement artistique. En dehors de son ouvrage de peintre, Raveel est aussi dessinateur et sa série de dessins intitulée « Genesis » a illustré un groupe de poèmes d’Hugo Claus.