29519942

51Ym3tuyfWL__SL500_AA300_

Dessins de Xavier Collette sur un scénario de Rozenn

Lilith est une ravissante petite chatte toute blanche, aussi blanche que la neige au dehors de sa maison où elle vit si heureuse avec sa maîtresse qui l’adore. Lilith n’a qu’un problème = elle est terriblement peureuse – visiteurs, sonneries, tout lui fait peur. Mais ce dont elle a le plus peur, ce sont toutes ses ombres qui semblent rôder dès que tombe le soir. Vivement que revienne le jour !

Un jour, une mouche entre dans la maison et la jouette Lilith se met à la suivre, tant et si bien qu’elle se retrouve dehors – où tombe la neige. Alors là c’est du vrai bonheur que de jouer avec les flocons et  gambader. Tant et si bien que Lilith s’est fort éloignée de la maison et comme le soir est tombé, elle a soudain très peur car dans la nuit tout se ressemble et les ombres s’approchent d’elle.

Lilith arrivera-t-elle à retourner chez elle, à retrouver sa maîtresse qu’elle aime tant et qui l’adore ?

En me promenant sur des sites de dessinateurs, j’ai découvert ce très court roman graphique (bédé) où  chaque page offre un dessin qui est un véritable plaisir pour les yeux.

qui_suis_jeSon dessinateur en est Xavier Collette – alias Coliandre, voir le site ici -  jeune Belge, diplômé de l’école supérieure d’art St-Luc à Liège. Selon ses propres dires, il aime créer des mondes imaginaires et s’évader au travers d’histoires remplies de créatures étranges.  Il aime le monde des lutins, des fées, des faunes et autres trolls.

Il a adapté « Alice au Pays des Merveilles » de Lewis Carroll, en collaboration avec David Chauvel.

A présent il vit à Rennes (Bretagne) où il a fait une autre rencontre importante = Rozenn, dessinatrice et auteure. Ensemble, ils ont créé ce petit bijou qu’est « Le Chat qui avait peur des ombres ». J’espère qu’il y aura beaucoup d’autres collaborations semblables.

Ma petite belle-fille, qui sait à quel point j’adore les chats, m’a offert 3 livres, dont celui-ci et je m’en régale littéralement depuis plusieurs jours tant les dessins de Xavier Collette - sur un texte court de Rozenn – me charment.

J’imagine que cette bédé, en plus de mettre en scène l’animal préféré des auteurs, a pour but de faire comprendre aux enfants qu’il ne faut pas avoir peur des ombres. Et de fait, l’histoire est présentée avec énormément de tendresse et de gentillesse.

Un double régal pour les yeux et le  cœur, puisque c'est un cadeau.