200px_Ysh_poster

14601__le_secret_de_la_pyramide__12_

Titre américain = YOUNG SHERLOCK HOLMES

Titre français = LE SECRET DE LA PYRAMIDE

Un jeune garçon un peu rondouillet et portant lunettes débarque au prestigieux collège de Brompton Academy. Il s’installe à côté d’une longue asperge, d’aspect très sérieux qui, immédiatement, dit qui est le jeune garçon, d’où il vient, ce que fait son père, etc.

Puis se présente = il se nomme Sherlock Holmes. Le jeune garçon émerveillé par son esprit de déduction se nomme John Watson.

Il est immédiatement réquisitionné pour assister Holmes dans toutes ses activités ; subjugué par l’autorité qui émane de son compagnon de classe, Watson obtempère.

Par la même occasion, Watson fait la connaissance de l’excentrique professeur Waxflatter, donc la charmante nièce Elizabeth fait battre le cœur du jeune Sherlock.

Pendant que ces événements prennent place, dans les rues de Londres, deux personnages sont suivis par un autre, habillé d’une cape épaisse avec un capuchon lui cachant le visage. Ce personnage inconnu porte une sarbacane à la bouche et envoie une flèche minuscule tant les deux gentlemen, qui peu après sont pris de visions horribles, probablement suscitées par un hallucinogène. Et peu après les gentlemen décèdent dans des circonstances atroces, persuadés d’êtres la proie de démons.

Sherlock Holmes a découvert les extraits de journaux chez l’oncle d’Elizabeth, mais le professeur n’a guère envie de discuter de cela, il a construit un aéroplane actionné et a hâte de le faire fonctionner. Le jeune apprenti-détective est toutefois convaincu qu’il existe un lien entre ces deux morts et il se rend chez l’inspecteur LeStrade qui se moque de lui.

Un autre étudiant, Dudley, également amoureux d’Elizabeth, connaissant la passion d’Holmes pour les défis, imagine un pari qu’Holmes gagne ; dépité Dudley fait en sorte que Sherlock soit accusé faussement d’un acte peu honorable et notre ami est renvoyé du collège.

Avant de quitter le collège, il se rend chez son ami le professeur d’escrime, Rathe, pour une dernière partie d’escrime, discipline dans laquelle Holmes excelle.

14601__le_secret_de_la_pyramide__2_On ne s’appelle pas Sherlock Holmes pour abandonner une énigme aussi intrigante ; lorsque son ami le professeur Waxflatter a lui aussi été touché par une flèche hallucinogène et se tue, persuadé d’être poursuivi par des gargouilles. Ses dernières paroles sont « Eh Tar ».

Sherlock malheureusement n’est pas autorisé à assister aux funérailles de l’oncle de son amie de cœur. Il retrouve cependant Elizabeth et Watson car il a décidé d’élucider ces morts mystérieuses ; des indices = une bruit de clochette, une sarbacane, un bout de tissu qui les met sur la piste de Rame Tep, une secte vouée au culte d’Osiris et dont l’arme principale était une sarbacane.

shot4_largeNos trois amis finissent d’ailleurs par découvrir un entrepôt où se réunit la secte qui est sur le point de sacrifier une jeune fille ; le sacrifice est interrompu par les trois jeunes gens mais, attaqués par les adorateurs, ils sont aussi la proie d’hallucinations. Heureusement le sang-froid de Holmes les sauvera.

Bien que l’inspecteur LeStrade leur fasse la leçon, Holmes, Watson et Elizabeth poursuivent leur enquête et découvrent un certain Cragwitch, qui a fait partie de la même expédition en Egypte que l’oncle d’Elizabeth et les deux autres morts.

Il leur raconte le secret de leur découverte et le drame qui s’en suivit. Cragwitch cependant sera aussi victime du grand-prêtre de Rame Tep et son assistante.

Soudain, pour Holmes tout est clair, il est convaincu d’avoir découvert qui se cache sous le masque du grand-prêtre, mais on ne s’attaque pas impunément à des meurtriers assoiffés de vengeance et armés.

Nos amis ont beaucoup de courage, mais cela ne suffit pas toujours face à des assassins.

jaquette_189152Pourtant nous retrouverons Sherlock Holmes et John Watson bien plus tard au 221B Baker Street, adultes et prêts pour de nouvelles aventures.

Que voilà un bien bel hommage à Sherlock Holmes que d’avoir imaginé une rencontre au cours de leurs jeunes années entre lui et Watson.

Après le générique de fin, on découvre aussi qui sera le nemesis de Holmes tout au long de sa carrière, à savoir le fameux docteur James Moriarty.

14601__le_secret_de_la_pyramide_10_Moriarty n’est pas le seul secret que l’on découvre dans le film ; l’origine de la célèbre pipe et du chapeau de Holmes est aussi dévoilée, de même que la cape dont Holmes s’habillera désormais.

Tout à la fin du générique, une note du réalisateur et du scénariste Chris Columbus rend hommage aux personnages créés par Arthur Conan Doyle, tout en spécifiant que le film n’a pas sa place dans le « canon » de Sherlock Holmes mais qu’il s’agit d’un hommage de leur part à un personnage et un écrivain qu’ils respectent et apprécient depuis toujours.

vign_a_14601_le_secret_de_la_pyramide_13_Le film – sorti en 1985 - utilise pour la première fois un personnage construit totalement par ordinateur (le chevalier « sortant » d’un vitrail) ; cet effet spécial fut à l’époque créé par John Lassiter, l’actuel patron de Pixar qui travaillait à cette époque pour Lucasfilm. La branche « Industrial Light & Magic" (plus tard "Pixar" pour laquelle Lassiter travaillait sera vendue quelque temps après et John Lassiter créera, 10 ans plus tard, le célèbre « Toy Story ».

Il semblerait que le titre anglais (Pyramid of Fear) soit un petit clin d’œil au film précédemment produit par Lucasfilm « Indiana Jones & the temple of Doom ». Personnellement je trouve que c’est chercher un peu loin, mais soit !

14601__le_secret_de_la_pyramideLes jeunes acteurs engagés pour interpréter les rôles de Sherlock Holmes et John Watson étaient parfaits non seulement dans le rôle, mais ressemblaient également physiquement à leurs homonymes adultes, tels qu’on les a désormais représentés au cinéma = une grande bringue et un petit rondouillard à lunettes.

Il s’agit de Nicholas Rowe (Holmes) et Alan Cox (Watson) ; la jolie Elizabeth est interprétée par Sophie Ward, fille de l’acteur Simon Ward et qui ressemble à son papa comme deux gouttes d’eau.

Ils ont actuellement 25 années de carrière cinématographique derrière eux.

L’amusant professeur Waxflatter est joué par Nigel Stock et le sympathique professeur d’escrime par Anthony Higgins. L’infirmière du collège est jouée par Susan Fleetwood.

Quant à l’inspecteur Lestrade, aussi obtus que dans les romans, il est joué par Roger Ashton-Griffiths.

Tous les acteurs du film sont britanniques, bien qu’il s’agisse d’une  production américaine.

175px_1barrylevinsonBarry Levinson, pour sa part, a réalisé notamment « Rain Man, Analyze This, Analyze That » et pas mal d’autres films de qualité.

Le scénariste Chris Columbus est aussi devenu réalisateur entretemps ; on lui doit, entre autres, « Mrs. Doubtfire, Home Alone, Night at the Museum 1 & 2, Fantastic Four, 3 volets d’Harry Potter, etc. »

Voilà un film qui m’a fait passé un bien agréable moment – et comme en plus il s’agit d’un cadeau d’anniversaire, ce fut un double plaisir.